[HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.




 
NOUVEAU DESIGN + d'infos ici ♥️
GRAND TRI par rapport au rescencement et au trop-pleins de membres inactifs.
Si vous avez été supprimé par erreur vos fiches ne sont pas supprimés, ré-inscrivez !
Les maisons Serdaigles et Serpentards sont a privilégier !

Partagez | 
 

 [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


avatar

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Mar 28 Juin - 16:45



Billie Tobias

L'amour est un soleil qui brille à nouveau sur mes joues.


Le temps était gris, cependant, aucun orage n'était au rendez-vous. Je fixais l'horizon, l'air inquiet. Je ne voulais vraiment pas que la pluie soit là ! Qu'il y est des nuages, qu'on ne puisse voir un rayon de soleil, cela m'importait peu, mais la pluie ne devait pas gâcher le planning de la journée. Je hochais la tête, soupirant avant de rentrer dans l'école, dans le hall. C'était le premier week-end depuis la rentrée, un week-end libre, puisque les devoirs n'étaient pas encore arrivés et je voulais en profiter avec Billie, ma petite amie. J'attendais patiemment. Je lui avais donné rendez-vous ici, dans le hall pour une surprise, même si je savais qu'elle se doutait que j'allais l'amener à Pré-au-lard, elle ne saurait pas la suite du programme ! Je souriais un peu en l'attendant, seul, dans le hall. Depuis que j'étais avec Billie, je me sentais plus épanouie. Elle avait fait éclore en moi, quelque chose de spécial. J'avais mûri, je me sentais changer, plus heureux, oui. Je lui devais tout ça et je voulais lui rendre. J'étais persuadé qu'elle le méritait. Billie était une personne superbe ! Elle avait un coeur en or, énorme et je savais que sa vie, sa relation avec sa mère était conflictuelle. Je voulais lui redonner le sourire, oui. Mains dans les poches, je scrutais les escaliers en espérant la voir. Je m'étais habillé en condition. Il faisait assez frais, une veste beige, une écharpe au couleur de ma maison, Hufflepuff, un jean et une paire de convers bordeaux. Rien d'extraordinaire, mais la simplicité était parfois la meilleure des solutions. J'avais laissé ma barbe, pas un truc façon bûcheron ! Non, simple, tout en légèreté et qui me donnait un air viril, dixit ma soeur. J'avais vraiment envie que la journée soit belle, j'y tenais, pour Billie. En fait, elle avait prit une place tellement importante dans ma vie. Je ne m'y attendais pas et aujourd'hui, je refusais de la perdre ! J'avais déjà eu quelques amourettes, mais jamais rien de sérieux. Avant Billie, l'histoire la plus sérieuse datait de ma sixième année avec une certaine Lizzie. Elle était, puisqu'elle a déménagé en France depuis, dans ma classe et elle voulait sortir avec moi depuis longtemps déjà. Je lui ai donné sa chance, elle était plutôt jolie, mais trop bavarde ! En fait, elle ne parlait pour rien dire et surtout, elle ne me comprenait pas. Tout l'inverse de Billie. Un an qu'on était ensemble et quand je la voyais, je sentais toujours des tiraillements à l'estomac, une envie de rester avec elle. Oui, j'en étais bien amoureux ! Perdu dans mes pensées, je ne vis pas ma petite amie arrivée. Je me tournais, laissant échapper un léger cri de stupeur avant de rire.

⚡ Tu m'as fais peur ! Je ne t'ai pas vu arriver... dis-je avant de lui prendre les mains, d'entrelacer mes doigts avec les siens et de lui voler un doux baiser.

Je redressais le visage, la fixant. Elle avait toujours ce sourire pétillant, remplie de joie de vivre et de malice qui me faisait craquer ! Je lui offris un sourire simple, traduisant ma joie de la voir.

⚡ Bon ! J'espère que tu es prête ! Je nous ai préparé une journée riche ! Direction, Pré-au-Lard ! annonçais-je en me dirigeant vers la sortie du Hall. Comment tu vas ? Hier soir, j'ai du partir tôt après le repas à cause de l'organisation du Quidditch, la saison va bientôt débuter. On va encore se retrouver l'un contre l'autre... Je te chipperai le Souafle, comme la saison dernière ! lançais-je, pour la taquiner.





. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



Dernière édition par Tobias E. Gray le Ven 22 Juil - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Mar 28 Juin - 18:24


    « Enfin le week-end, je croyais qu'il n'arriverais jamais. » Billie pour toute réponse envoya l'un de ses coussins sur sa camarade qui se laissa tomber sur son lit tout en éclatant de rire. Ce qu'elle aimait dans ce dortoir, c'était la bonne ambiance qui régnait et le fait que dès qu'il y avait un problème, elles en parlaient au lieu de laisser les choses s'envenimer. Là pour le moment, elles avaient de liguer contre elle et son impatience légendaire, il fallait dire que depuis que Tobias l'avait inviter elle n'arrêtait pas d'en parler. C'était un de ses mauvais côtés, le temps ne passait jamais assez vite quand il s'agissait de le retrouver pour un moment entre eux. Elle avait toujours l'impression que le temps se liguait contre elle. « Te moque pas, ce n'est pas toi qui va retrouver Antwon d'ici deux petites heures ? » A son tour de rire, elle se leva de son lit pour aller vers son armoire et prendre ce dont elle avait besoin pour se préparer pour cette sortie. L'automne n'avait pas encore fait son apparition, mais il valait mieux bien se couvrir, le temps n'était pas très clément. Une fois son jean, son pull rouge et ses bottes misent, elle tourna sur elle-même pour montrer les résultats à ses amies qui avaient l'air d'accord avec son choix. C'était plutôt simple, mais elle savait pas réellement où ils allaient aller, même si cela allait être à Pré-au-Lard. Une fois ses cheveux attachés en une queue haute, Billie attrapa son manteau et son écharpe avant de quitter son dortoir et ensuite la salle commune des Gryffondor. Il y avait peu de monde, chacun vacant à ses occupations, mais le plus important pour le moment était qu'elle allait retrouver Tobias. Elle n'en revenait toujours pas que cela faisait un peu plus d'un an qu'ils étaient ensemble et qu'elle se sentait enfin complète, elle-même. Tout en descendant les nombreux escaliers, elle ne pu s'empêcher de repenser leur première vraie discussion qu'ils avaient eu par rapport à un devoir qu'ils devaient faire ensemble. A leur premier baiser qui l'avait surprise, mais qu'elle ne regrettait pas le moins du monde. Il y avait tellement de chose qui maintenant la rattachait à lui, comme-ci ils avaient été fait pour se rencontrer mais qu'il avait fallu un événement tragique pour qu'ils se trouvent. Billie ne savait pas comment l'expliquer, mais il avait réussi à la comprendre lors de cette période sans réellement la connaître et il ne l'avait pas juger. C'était un peu le garçon parfait. Toutefois, elle devait bien avouer qu'au début de leur relation il n'était pas question de quelque chose de sérieux, il était gentil et tout, mais elle n'était pas certaine de ses sentiments. Ce n'est qu'au bout de deux mois, en le voyant discuter d'un devoir avec une autre fille qu'elle a senti pour la première fois le démon de la jalousie l'envahir et la dévorer. Arriver en haut de l'escalier menant au Hall, elle se stoppa en remarquant son petit-ami en train de déambuler et sûrement de réfléchir. Elle descendit doucement, sans faire de bruit tout en passant son manteau et son écharpe autour de son cou. Son regard glissa sur le corps de Tobias et un petit sourire se peignit sur ses lèvres, il avait vraiment eu toujours beaucoup de goût. Puis cette petite barbe, ça lui donnait un véritable charme. Il semblait tellement perdu dans ses pensées qu'il ne l'entendit pas approcher et sursauta quand elle lui toucha doucement le bras. « Tu m'as fais peur ! Je ne t'ai pas vu arriver... » Des frissons parcoururent son corps quand il attrapa ses mains pour entrelacer ses doigts aux siens avant de l'embrasser doucement. Elle aimait qu'il soit si prévoyant et attentif. « Je sais, j'en est un peu profiter pour te surprendre. » Un grand sourit trônait dorénavant sur le visage de Billie, celui-ci redoubla quand il lui sourit en retour. « Bon ! J'espère que tu es prête ! Je nous ai préparé une journée riche ! Direction, Pré-au-Lard ! Comment tu vas ? Hier soir, j'ai du partir tôt après le repas à cause de l'organisation du Quidditch, la saison va bientôt débuter. On va encore se retrouver l'un contre l'autre... Je te chiperai le Souafle, comme la saison dernière ! » Elle se rapprocha lentement de lui et serra un peu plus fort son emprise sur ses mains. Là, tout près de lui elle se sentait réellement à sa place. « Je suis toujours prête quand il s'agit de passer du temps en ta compagnie. Pour hier soir, je peux comprendre, mon capitaine a aussi eu l'idée de nous faire un petit speech en nous remontant les bretelles. Mais sache que cette année, la victoire sera pour les Gryffondor... L'année dernière il y avait un beau blond qui m'a trop déconcentrée pendant le match, tu le connaît certainement. » Elle déposa ses lèvres rapidement sur les siennes avant de l'entraîner à l'extérieur du château, leur moment à eux allait enfin commencer.


Dernière édition par Billie McArthur le Dim 8 Jan - 21:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


avatar

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Mar 28 Juin - 20:37



Billie Tobias

L'amour est un soleil qui brille à nouveau sur mes joues.


Je lui serrai la main, entrelaçant mes doigts avec les siens. J'étais bien, vraiment. Elle était l'une des rares personnes qui savait me faire autant sourire, me donner du soleil au coeur. Je lui rendis vivement son léger baiser, léger, mais si doux ! Je l'écoutais parler du Quidditch. Une passion commune entre nous.

Ah oui ? Je me demande qui est ce beau blond ! répondis-je pour la taquiner. Et bien de mon coté figure-toi que j'ai manqué d'être déconcentré par une ravissante blonde. Mais j'ai été plus forte ! expliquais-je en rigolant avant de lui embrasser le front.

On sortait de l'école, marchant sur le pont de Poudlard qui avait été reconstruit après la bataille, il y a vingt ans. Je tournais légèrement la tête vers l'extérieur. Le temps se voulait clément. Toujours gris, mais aucune trace d'eau, merci ! Je fixais Billie. Pour beaucoup, nous formions un couple très glamour, mignon, comme Ted et Victoire, mais je m'en fichais. J'étais bien et l'avis des autres ? Au placard. Comme celui de mon frère Emric. Il m'avait clairement fait comprendre qu'il n'aimait pas mon couple, mais je l'avais envoyé sur les roses. Ce que j'aimais avec Billie, c'était notre complicité. En simplicité, on ne se prenait pas la tête, même si on avait déjà eu des désaccords, quelques disputes même, mais dans un couple, c'est normal.

En tout cas, j'ai hâte que la saison commence ! J'ai envie de mettre une bonne raclée aux Serdaigle ! Ils nous avaient battu en prenant le vif d'or... Ils ont un attrapeur redoutable

Je souriais à Billie. Oui, vivement que la saison commence ! Je savais que même si j'allais la retrouver comme adversaire, on allait rester humble et faire-play, juste. On ne se ferait pas de coup bas avec les cogniards, mais on ne tricherait pas. On jouerait et la meilleure équipe vaincra, point. Une fois le pont passé, j'emmenai ma petite-amie vers un sentier qui nous ferait arriver d'ici peu à Pré-au-Lard. Le programme ? Tout d'abod, un petit déjeuné aux Trois Balais ! J'avais, en effet, dit à Billie de ne pas déjeuner ce matin et je nous avais réservé une table. Ensuite ? Une visite à Honeydukes et enfin, un tour du coté de la cabane hurlante. La première fois, c'était Billie qui m'avait montré la maison hantée. Nous étions tout récemment ensemble et je lui avais avoué que ce lieu me donnait la chaire de poule. En continuant de marcher, je discutais de tout et de rien. De l'école, des études, de nos passions, des relations qu'on avait avec d'autres personnes. Parfois, Billie me parlait de son père, pas toujours, mais parfois et moi ? Je lui parlais de mes visions. Ma plus grande angoisse ! J'avais ce don depuis ma naissance, du coté de ma soeur et sur les trois enfants Gray, j'étais celui qui l'avait reçu, la chance hein ? Une malédiction. Petit, les visions me torturaient ! Elles arrivaient n'importe quand, sous forme de flashs, de mini films qui défilaient à une vitesse hallucinante dans ma tête. Elles montraient le futur, toujours, parfois proches, parfois éloignés et parfois, très très éloignées. J'avais peur d'une vision récurrente d'ailleurs, dans laquelle, Billie était mêlée, mais je ne saurai pas en parler, je ne la comprenais pas. Alors que Pré-au-Lard se profilait au loin, je m'arrêtais de marcher et je me mis face à Billie. Je souriais, posant une main sur sa joue. Parfois, les mots n'avaient pas besoin d'être prononcés pour qu'on se comprenne. Elle savait que je l'aimais. Je souriais légèrement avant d'approcher mon visage pour l'embrasser. Je déposais mes lèvres sur les miennes, les yeux clos avant de me reculer subitement.

Du rouge, du noir, une chevelure blonde, un cri qui fracasse l'air, déchire l'environnement, une forêt, quelqu'un qui court, qui tourne la tête, qui fuit, un faisceau rouge, une personne capuchonnée, un oeil, Billie, moi, ma joue m'acculée de sang, mes mains qui tremblent, Poudlard, la pleine lune, une brume, du rouge, du noir...

La vision défilait en moi. J'étais déconnecté de ce monde. Je revoyais sans cesse la même scène pendant quelques secondes. Puis, la vision se dissipa et je voyais les pieds de Billie. Je fronçais légèrement les sourcils. J'étais au sol, j'avais perdu l'équilibre et je me tenais sur mon postérieur. Je reprenais mon souffle. Les visions étaient éprouvantes. Je levais les yeux vers Billie.

Pardon... Je... Une vision... Excuse-moi. bafouillais-je maladroitement.





. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Mar 28 Juin - 21:36


    « Ah oui ? Je me demande qui est ce beau blond ! Et bien de mon coté figure-toi que j'ai manqué d'être déconcentré par une ravissante blonde. Mais j'ai été plus fort ! » Billie riposta en tapant légèrement sur le torse de son petit-ami avant de prendre la parole. « Tu le connaît très bien, mais c'est vraiment dégradant pour la maison Gryffondor que cette fille n'est pas réussi à te déconcentrer... Dès que je la voie, je lui demande de mettre plus de cœur à l'œuvre la prochaine fois. » Tobias lui embrassa le front avant qu'il ne prenne la direction du pont pour sortir de Poudlard. De ce qu'elle avait pu entendre, il y avait eu beaucoup de dégât vingt ans auparavant lors de la Grande Bataille, mais personne ne lui en avait jamais réellement parler. Sa mère aurait très bien pu le faire, mais elle n'en avait tout simplement pas pris la peine. Mais cela lui importait peu, cet endroit était ainsi pour elle et n'avait jamais été autrement. Tout en marchant, elle sentit le regard de son petit-ami sur elle et un petit sourire vint sur ses lèvres, c'était tellement bon de se sentir si bien. Même ici, dans cette école qui était devenu sa maison tout n'était pas toujours rose et il suffisait qu'elle croise le chemin d'une seule personne pour que sa journée soit gâché. Lupin, rien que ce nom pouvait lui donner de l'urticaire, encore plus depuis les mots blessant qu'il avait eu à l'encontre de son père. Elle avait rétorquer de la même manière, même si cela était un coup bas. Mais rien ne lui avait sembler plus blessant à cette époque et depuis elle faisait tout pour ne plus croiser son chemin. Puis il y avait aussi un bon nombre de personnes qui ne l'appréciaient pas à cause de sa popularité, mais elle n'y pouvait tout simplement rien. « En tout cas, j'ai hâte que la saison commence ! J'ai envie de mettre une bonne raclée aux Serdaigle ! Ils nous avaient battu en prenant le vif d'or... Ils ont un attrapeur redoutable. » Oh oui, leur maison avait aussi jouer contre eux et ils avaient eu beaucoup de mal à gagner le match, mais heureusement ils avaient de bons batteurs et un attrapeur qui se débrouillait très bien. Bien qu'elle pouvait sembler peu intéresser par le sport, Billie est une grande fan du Quidditch et quand sa mère avait pris qu'elle faisait partie de l'équipe, elle avait failli avoir une attaque. Ce n'était d'après elle pas une chose approprier une pour une jeune fille, cela avait encore mener à une dispute, une de plus. « Moi aussi, ça me manque de monter sur un balai... Ma mère a réussi à me prendre le mien et l'a tellement bien cacher que je ne l'ai pas retrouver. Elle a considérer que me le rendre pour la rentrée était une preuve de sa bonne volonté. Je t'en fouterais moi, elle a jubiler de me gâcher mon été. » Tout en prenant le chemin de Pré-au-Lard, Billie repensa à leur premier rendez-vous et à la timidité de Tobias quand il l'avait inviter. C'était un bel homme, mais il y avait toujours une part de réserve chez lui et c'est aussi ce qui lui avait plu. Elle avait bien eu quelques amourettes auparavant, mais aucune ne lui avait fait ressentir le centième de ce qu'elle pouvait ressentir à ses côtés. Mais il y avait aussi l'appréhension, ils étaient bien ensemble à vivre dans leur petite bulle, mais Poudlard n'était qu'un chapitre de leur vie et elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'il adviendrait d'eux après. Ce n'était pas la question pour le moment et la seule chose qui lui importait était le fait qu'ils approchaient enfin du village et qu'ils allaient pouvoir se restaurer. Billie était une bonne vivante et en tant que telle, elle aimait bien la bonne nourriture et manger. Alors qu'ils arrivaient à une bifurcation, elle senti la prise de Tobias s'estomper et elle le vit partir en arrière. Apeurée, elle était prête à crier pour avoir de l'aide quand il lui revint en tête ces visions, c'était peut-être le cas. Il fallait avouer qu'elle ne l'avait jamais réellement vu dans cet état et que cela lui faisait toujours une peur bleue. En le voyant reprendre contenance, elle s'agenouilla et déposa une de ses mains sur sa joue, il avait l'air complètement perdu. C'était terrible. « Pardon... Je... Une vision... Excuse-moi. » S'excuser, il n'avait certainement pas à le faire, prévoir ce genre de chose était complètement impossible et elle ne pouvait pas lui en vouloir. « Arrête de dire des bêtises, tu n'as certainement pas besoin de t'excuser. Ça va aller ? Est-ce que tu veux en parler ? Je suis là si tu en a besoin, tu le sais... » Pourtant au fond elle savais qu'il allait garder ça pour lui, pour la protéger ou encore ne pas l'alarmer sur un sujet ou un autre. Elle ne lui en voulait pas quand c'était le cas, parce qu'elle savait pertinemment qu'il faisait cela pour son bien et rien que pour cela, elle ne pouvait pas lui en vouloir. « Tu pense que tu peux te relever ? Sinon je peux aller chez de l'aide à Poudlard, je voudrais pas qu'il y est des effets secondaires. » Inquiète, elle l'était. Le voir dans cet état était la pire chose qui lui est été donner de voir jusqu'à aujourd'hui. Si elle le pouvait, elle prendrait sa place sans aucunes hésitations.


Dernière édition par Billie McArthur le Mer 29 Juin - 18:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


avatar

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Mer 29 Juin - 12:33



Billie Tobias

L'amour est un soleil qui brille à nouveau sur mes joues.


La vision résonna dans ma tête comme un vieux disque rayé qui passait sans cesse, sans fin, le même refrain. Je sentais mon corps trembler, la chair de poule m'envahir et un long frisson traversait mon dos. J'étais à terre, je me sentais partout. Tout autour de moi tournait, dans une spirale infernale. Je clignais plusieurs fois des yeux pour revenir à la réalité et là, je vis le visage de ma petite amie, inquiète, me fixer. Elle avait du avoir peur. Je souriais un peu, m'obligeant à chasser de mon esprit la vision. C'était celle là, celle qui se répétait sans cesse et que je ne comprenais pas. Je me redressais, difficilement, chancelant un peu avant de retrouver mes repaires. Je refusais que mes visions gâchent la journée, notre journée. J'hochais vivement la tête, souriant un peu.

Oui, oui, ça va. Une vision... Elle est venue assez vite, d'habitude, je me maîtrise plutôt bien. T'en fais pas, ça va. dis-je pour la rassurer, premièrement.

Je lui pris la main, la serrant. Elle était chaude, chaleureuse. Je me sentais déjà mieux, mais cette vision m'inquiétait vraiment. J'étais persuadé que c'était Billie, cette blonde qui courrait, affolée, et ce cri... Si perçant, si tranchant, si douloureux. Les visions m'éloignaient du monde, je me sentais comme un déchet, une erreur, depuis petit. Cette frustration ne s'estompait qu'en présence de Billie et si je la perdais, je ne crois pas que je pourrai m'en remettre. Je la fixais longuement, sans rien dire avant de plisser les yeux. Je vins me mordiller la lèvre inférieur. Je devais lui dire, je savais qu'elle allait comprendre, m'écouter, qu'elle ne me prendrait pas pour un fou, mais... Il y avait toujours un mais. Je soupirais profondément.

Je t'expliquerai... Mais pas là, je ne veux pas que mes visions gâchent notre journée. et c'était vrai. Rien ne devait empêcher cette journée de bien se dérouler.

Je souriais un peu, posant une main sur la joue de Billie, je l'embrassais doucement, pour la rassurer car je savais lire l'inquiétude dans son regard. Je souriais, pour la rassurer avant de reprendre notre marche. Cette vision avait gâché l'instant qu'on partageait, cette complicité et je voulais la retrouver. J'essayais de me souvenir de ce qu'elle me disait avant.

Tu sais, aux prochaines vacances... Vu ce que ta mère fait, viens chez moi. Notre manoir est assez grand. lui proposais-je, un fin sourire sur mes lippes.

Et c'était vrai ! On avait un manoir immense avec assez de place et puis, ma mère avait déjà rencontré Billie et elle l'appréciait énormément. Mon père lui, était assez absent à cause de son travail prenant, mais il était un bon vivant. Il n'y avait que Emric qui était assez fermé, mais le manoir était grand pour qu'elle l'évite et au repas, Emric savait se tenir. Et nous étions arrivés à Pré-au-Lard. La ville était vivante en cette journée. Beaucoup d'étudiants qui avaient la possibilité, comme nous, de se déplacer venaient ici pour voir autre chose que Poudlard, pas mal de couples aussi. Je serrai un peu plus la main de Billie avant de me diriger vers l'enseigne des Trois Balais qui portaient bien son nom, puisque trois balais trônaient au dessus de la porte d'entrée principale. J'aimais énormément cette auberge. Elle était vivante et agréable. Je m'arrêtais devant.

Voilà pourquoi je ne voulais pas que tu déjeunes, on va prendre le repas ici !

Sur ces mots, je poussais la porte.




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Mer 29 Juin - 18:46


    « Oui, oui, ça va. Une vision... Elle est venue assez vite, d'habitude, je me maîtrise plutôt bien. T'en fais pas, ça va. » Son ton rassurant ne l'était pas réellement, ce genre de chose était loin d'être commun dans le monde magique, mais à ses yeux ce n'était pas une chose horrible. Billie ne pouvait pas s'empêcher d'être inquiète pour la moindre chose quand il s'agissait de Tobias, il avait beaucoup trop d'importance à ses yeux. « Tu est sûr ? Je ne t'ai vu qu'une fois avoir une vision, mais là, c'était vraiment dur de te voir dans cet état là. J'ai cru que tu avais un malaise ou encore que quelqu'un t'avait voulu du mal. » Une larme roula sur sa joue et elle l'essuya rapidement avant de se remettre debout pour qu'il évite de voir que cela l'avait vraiment toucher. Pour se redonner contenance en essuyant la poussière qui s'était poser sur son jean pendant qu'elle était sur le sol et en redressant la tête, un grand sourire peignait ses lèvres. Cela n'était pas le moment de le déstabiliser encore plus, surtout que cette intermède "vision" avait l'air de l'avoir un peu affaibli. Tobias déposa une main sur sa joue avant de l'embrasser doucement, voulant savoir qu'il allait aussi bien qu'il le disait, elle accentua un peu la pression de ses lèvres sur les siennes. En se reculant elle caressa du bout des doigts le sourire qui ornait ses lèvres légèrement gonflée. « Tu sais, aux prochaines vacances... Vu ce que ta mère fait, viens chez moi. Notre manoir est assez grand. » Ils avaient repris leur route et elle ne s'attendait pas qu'il lui fasse ce genre de proposition. Depuis le début de leur relation elle n'avait mit qu'une fois les pieds au manoir des Gray, pour quelques minutes alors qu'elle allait passer la journée en compagnie de Tobias. C'était énorme comme endroit, elle avait même cru rêver en le voyant, mais malgré le léger malaise il ne pouvait pas dire qu'elle avait été rejeter. Billie avait halluciner quand la mère de son petit-ami l'avait aussi bien accueilli, c'était rare qu'une femme ouvre aussi facilement les bras à la fille qui essayait de lui voler son fils. Mais bon, il y avait bien entendu Emric qui ne pouvait tout simplement pas la supporter et l'ambiance plutôt tendu avec Calypso. Avec cette dernière il y avait une sorte de petite compétition par rapport à Tobias. « Je ne sais pas, en plus la prochaine période de vacances est celle de Noël et je ne voudrais pas déranger ta famille. Poudlard n'est pas trop mal à cette époque de l'année. Mais je te remercie quand même. » C'était déjà certain qu'elle n'allait pas rentrer chez sa mère, entendre ses reproches et les disputes incessantes entre elles lui donnait tout simplement envie de fuir. Le plus dur était de penser que son père aurait voulu que tout ce passe bien entre elles, mais que c'était loin d'être le cas. Les gens avaient beaucoup de mal à croire qu'il y avait un lien de parenté entre eux. Billie n'avait pas vraiment fait attention et quand elle vit l'enseigne des Trois Balais devant elle, un petit sourire vint sur ses lèvres. « Je m'en doutais bien, tu ne m'aurais pas affamer pour rien. Enfin, j'espère pas... » Tout en s'installant à l'une des tables, elle jeta un petit regard autour d'eux pour voir qui pouvait bien être là, un bon nombre d'élèves avaient eu la même idée qu'eux. Mais peu lui importait, il y avait quand même une certaine intimité entre chaque table. Reposant son regard sur Tobias, elle attrapa le menu pour voir ce qui pourrait lui plaire. Pour le dessert, il était déjà certain qu'elle prendrait un bout de tarte à la citrouille. « Alors, qu'est-ce que tu as prévu pour nous après ce merveilleux repas ? »


Dernière édition par Billie McArthur le Ven 1 Juil - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


avatar

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Jeu 30 Juin - 19:03



Billie Tobias

L'amour est un soleil qui brille à nouveau sur mes joues.


Cela faisait déjà quelques jours que j'attendais ce jour. Rien qu'elle et moi. Je souriais, prenant place face à elle à une table se tenant un peu plus à l'écart des autres, proches d'une fenêtre. Je lui offris un léger sourire à sa remarque sur la faim. Je ne pouvais pas la laisser mourir de faim ! J'avais fais un planning pour la journée. Après ? Nous irions à Honeydukes car je savais que Billie était une grande gourmande, comme moi et j'avais pris de l'argent personnel que je gagnais en travaillant parfois avec ma mère, parfois, avec mon père, mais ça, c'était plus rare, c'était surtout Emric qui travaillait avec papa. Et après ? On irait se promener et j'irai du coté de la cabane hurlante pour lui montrer que je n'avais pas peur ! Même si cet endroit avait le don de me donner des frissons, sans savoir pourquoi. Je pris la carte, la regardant du coin de l'oeil. Le repas était varié, mais pour moi, c'était de la viande. Je fermais le menu, prenant une main de ma petite amie que je serrais affectueusement, la fixant.

Le repas ? Oh et bien, tu choisis ce que tu veux, mon coeur. Fais toi plaisir et après, on va faire un tour dans un endroit que tu adores. Je tiens à ce que cette journée soit parfaite, rien que toi et moi.

Je souriais légèrement. Là, simplement, j'étais bien. J'aurai aimé suspendre le temps pour profiter sans fin de cet instant, cette paix, cette sérénité en moi. Je levais la main pour appeler un serveur et lui demander deux bièreaubeurres ! La spécialité de la maison et une boisson que Billie et moi aimions tout particulièrement. Je scrutais la pièce. Les trois balais étaient une auberge très chaleureuse. Des poutres en bois ornaient le plafond avec un petit étage, un escalier tournant et du monde qui profitait de ce lieu. C'était comme un chalet, un endroit où j'aimais aller, mais où je me rendais trop rarement à mon grand regret.

Tu sais, l'après Poudlard me fait peur. Non... Me faisait peur. Mais plus maintenant car je sais que après, entre nous, ça ne va pas se finir là, non, ça va continuer si on le veut, car on le peut. C'est un peu niais de dire ça quelque part. dis-je en croisant les jambes, souriant un peu. Je ressemblais beaucoup à mon père dans sa manière de parler, je savais que je pouvais être un diplomate, un homme sage. Mais je crois que l'amour peut donner des forces, oui, c'est un élément déclencheur qui nous permet de faire des choses qui nous dépassent parfois. Tout dépend de la force que l'on veut bien donner à cet amour, faire que l'amour qu'on saura partager, nous donne l'envie d'aimer parce qu'une vie, c'est tellement court et fragile. J'ai envie de dire, profitons.

Je souriais un peu avant de remercier le serveur qui arrivait avec les deux bières. Je lui donnais ma commande. Une entrecôte de dragonnet avec une salade. Je laissais Billie dire ce qu'elle désirait, pour ma part, pas d'entrée. Je n'étais pas un grand mangeur de nature. Une fois le serveur partit, je bus une fine gorgée de la bière, laissant, comme toujours, de la mousse sur mes lèvres car ça, ça prouvait que c'était de la bonne bièreaubeurre ! Et ici, tout buveur qui se respecte finissait avec les lèvres mouillées. Ce n'était pas mon genre de parler beaucoup et encore moins de faire des déclarations, mais je voulais que Billie comprenne combien je tenais à elle, combien je l'aimais, simplement.




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Ven 1 Juil - 16:33


    Billie avait vraiment du mal à croire que cela faisait maintenant un an qu'elle partageait sa vie avec Tobias, elle pouvait même dire qu'elle ne savait pas trop qui il était avant. Bien entendu, elle l'avait déjà croiser dans les couloirs, mais ça avait été sans plus. Surtout qu'au moment de leur rencontre son cœur était déjà à quelqu'un d'autre, un garçon merveilleux avec qui elle ne se prenait pas la tête. Quand elle s'est retrouver avec Tobias pour le devoir, elle a été surprise, mais plutôt agréablement. Il était timide et réserver, tout le contraire d'elle qui ne savait pas vraiment comment réagir face à lui. Pendant près de deux mois il lui a donner la preuve qu'elle pouvait compter sur lui et qu'il ne chercherait pas à la juger, comme certains. Billie avait eu peur de ce qu'elle avait commencer à ressentir à son égard et encore plus la sensation qui la parcourais quand il l'effleurait sans le vouloir. Ne voulant pas blesser son petit-ami, Finnick, elle a préférée rompre. Tout à commencer entre eux quelques jours après qu'il l'est inviter pour un petit repas à Pré-au-Lard, ça avait été un moment particulier. Elle avait pris son courage à deux mains un jour où ils se sont retrouvés tout le deux pour travailler dans la salle sur demande. La journée avait été terrible pour elle, sa mère lui avait envoyer une lettre lui annonçant qu'à cause du décès de son père elle allait devoir venir vivre chez elle. Ce n'est pas les mots blessant qui lui avait fait mal, mais qu'elle lui jette encore une fois à la figure que son père était mort, sans aucuns sentiments et sans prendre en compte ce qu'elle pouvait ressentir. Tobias en la voyant ainsi l'avait pris dans ses bras et consoler. Billie ne se rappelle pas vraiment ce qui l'a pousser, mais elle a poser ses lèvres sur celle de son ami en appréhendant sa réaction. Il y avait répondu et elle n'aurait jamais cru être plus heureuse un jour. Perdu dans ses pensées, elle revint au moment présent en sentant la main de son petit-ami sur la sienne. « Le repas ? Oh et bien, tu choisis ce que tu veux, mon cœur. Fais toi plaisir et après, on va faire un tour dans un endroit que tu adores. Je tiens à ce que cette journée soit parfaite, rien que toi et moi. » Cela ne se voyait peut-être pas particulièrement en regardant Billie, mais c'était une grande gourmande qui adorait toutes les sortes de nourriture. Elle devait très certainement tenir cela de son oncle qui lui était aussi un amateur de bonne cuisine. C'était le seul membre de sa famille maternel avec qui elle avait un lien aussi fort. Attrapant sa chope, elle avala une gorgée de Bièreaubeurre avant de la reposer en souriant légèrement, elle adorait cette boisson. « Moi aussi je suis très heureuse d'être là, avec toi, j'attendais ce moment depuis le jour de la rentrée... J'ai parfois l'impression que tout le monde ce ligue contre nous pour empêcher qu'on se retrouve ensemble. Mais on est plus fort et je sais qu'il en faudra beaucoup pour nous séparer. » Il suffisait de voir sa relation avec Freyä qui avait changer depuis qu'elle sortait avec Tobias, il faut que le fait que ce soit son ancien petit-ami n'était pas une chose facile à digérer. Elle n'avait pas voulu cela et lui avait expliquer que les sentiments ne pouvaient pas se contrôler, son amie n'avait rien voulu entendre. Soupirant, elle secoua légèrement la tête avant de revenir à la réalité. « Tu sais, l'après Poudlard me fait peur. Non... Me faisait peur. Mais plus maintenant car je sais que après, entre nous, ça ne va pas se finir là, non, ça va continuer si on le veut, car on le peut. C'est un peu niais de dire ça quelque part. Mais je crois que l'amour peut donner des forces, oui, c'est un élément déclencheur qui nous permet de faire des choses qui nous dépassent parfois. Tout dépend de la force que l'on veut bien donner à cet amour, faire que l'amour qu'on saura partager, nous donne l'envie d'aimer parce qu'une vie, c'est tellement court et fragile. J'ai envie de dire, profitons. » Le cœur de Billie s'emballa en entendant la déclaration que venait de lui faire Tobias et elle se leva pour l'embrasser tendrement en se fichant bien de l'endroit où ils ce trouvaient. C'était dans ce genre de moment qu'elle se disait que la chance était de son côté depuis qu'il était entrer dans sa vie. Tout en se réinstallant, elle attrapa sa main et la serra le plus tendrement possible. « J'ai aussi peur de l'après Poudlard, même si je pense qu'on pourra être plus fort que cette transition. Je ne veux pas te perdre, car si c'est le cas, je suis plus que certaine que je ne m'en remettrais tout simplement pas. Depuis que mon père n'est plus là, tu est mon roc, celui qui me permet de ne pas sombrer et de continuer tranquillement ma vie. Je t'aime tellement que j'ai l'impression que mon cœur va exploser à chaque fois que je pense à toi ou encore quand tu est prêt de moi. C'est complètement dingue, je sais qu'on est encore jeune, mais tu est comme ma moitié à mes yeux et je ne pourrais plus vivre sans toi. » Tout en se raclant la gorge, Billie se redressa sur sa chaise pour éviter de montrer son émotion. Heureusement la situation changea quand le serveur arriva et pris leur commande, une entrecôte de dragonnet pour Tobias et du poulet au curry avec des légumes vapeurs pour elle. Un petit rire passa ses lèvres quand elle remarqua la mousse au dessus de la lèvres supérieure de son petit-ami. Se penchant un peu, elle passa son pouce dessus et retira la mousse avec un petit sourire moqueur. « Fait attention en buvant, la fille juste à côté à failli te sauter dessus pour venir l'enlever et pas avec son doigt. » Elle lui fit un petit clin d'œil avant de se rasseoir.


Dernière édition par Billie McArthur le Ven 22 Juil - 20:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


avatar

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Dim 3 Juil - 12:03



Billie Tobias

L'amour est un soleil qui brille à nouveau sur mes joues.


Avec Billie, j'avais l'impression que je pouvais passer n'importe quelle épreuve. Notre couple tiendrait, quoiqu'il advienne ! Je souriais un peu. Peu importe dans quoi j'allais m'embarquer avec elle, je savais que c'était avec Billie que je voulais le faire et personne d'autre. Je souriais légèrement, alors que ma petite amie s'empressa de venir sur mes genoux pour m'embrasser. D'autres couples pouvaient nous voir, nous critiquer, nous admirer, je m'en foutais royalement. Je posais délicatement ma main sur la joue de ma bien aimée, prolongeant ce baiser qu'elle m'offrait. Aucun doute, je souffrais du syndrome aigüe de l'amour ! Quand elle reprit place, j'avais les pommettes légèrement rosit après ce baiser. Je continuais de manger, l'écoutant. Le après Poudlard lui faisait peur aussi ? Hm. Je souriais en entendant sa dernière phrase car je ressentais la même chose. Il s'était créé entre nous, une sorte d'alchimie étrange, que j'aimais, je chérissais. Je levais les yeux vers elle, souriant en coin.

Ah oui ? Qui ça ? demandais-je, d'un sourire complice.

La discussion continua longtemps. On se mit à parler de tout et de rien. De ma famille, ma soeur, mon frère, le Quidditch qui était une passion commune, de Poudlard, des derniers potins, des nouvelles pièces que nous n'avions pas encore visité, d'ailleurs, c'était sur notre liste. Une fois sortie des trois balais, je passais un bras autour de la taille de Billie, le serrant légèrement contre moi. Ce repas nous avait fait plaisir, nous avait uni et j'en étais ravie, vraiment. Désormais, nous marchions dans les rues de Pré-au-lard. L'affluence avait lieu, petit à petit, les gens arrivaient. J'embrassais la joue de Billie.

Une idée de où on va maintenant ? la taquinais-je.

Elle s'en doutait peut être, après tout, elle me connaissait. J'entrelaçais mes doigts avec les siens alors qu'on arrivait devant la boutique Honeydukes. D'un sourire complice, je poussais porte. Immédiatement, une rivière d'odeurs, de sucré et de parfums nous envahie. Ce lieu était magique ! Les sucreries étaient nombreuses et nous faisaient retomber en enfance. J'aimais cet endroit et Billie, tout autant. Patacitrouilles, baguettes au réglisse, chocogrenouilles, dragées surprises de Bertie Crochue et compagnie nous entouraient ! L'ambiance était chaude, chaleureuse, bonne enfance. Je me tournais vers Billie qui avait des étoiles dans les yeux. Je lisais sa joie, elle me comblait.

Voici la seconde étape. Honeydukes... Je sais combien tu adores cet endroit. C'est pourquoi, tu prends ce que tu veux ! Ne t'occupe pas du prix, c'est moi qui paie.

Comme pour les trois balais, c'était moi qui allait payer. J'y tenais ! C'était la journée de Billie et tout ce que je voulais, c'était voir un sourire perlait à ses lèvres, comme maintenant. Je m'approchais d'un distributeur de dragées, prenant un sachet. Je versais une bonne poignée dans le sac tout en en goûtant un au passage.

Hm ! Caramel ! Excellent.

J'avais eu de la chance ! Avec les dragées, c'était au petit bonheur la chance. Un coup on pouvait tomber sur un excellent parfum, un autre, sur... Un truc pas très bon ! Je fermais le sachet une fois plein, le posant sur le comptoir pour que la vendeuse le pèse pour dire un prix.

Fais toi plaisir Billie, prends ce que tu veux !




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Lun 4 Juil - 18:09


    « Ah oui ? Qui ça ? » Billie haussa un sourcil avant de lui faire un léger signe de la tête pour lui montrer la rousse à forte poitrine installer pas très loin d'eux et qui essayait d'attirer l'attention de Tobias. Heureusement qu'elle avait une certaine facilité à se maîtriser, parce que l'envie de lui sauter dessus était vraiment très forte. « La greluche, là-bas. Certainement une huitième année qui a envie de sortir avec un plus vieux. Elle intérêt à rester garer, sinon je lui fonde dessus. » Il y avait une chose à savoir sur Billie, c'est qu'elle était très facilement jalouse et encore plus quand il s'agissait de son petit-ami. Le partage n'était pas l'une de ses grandes qualités. Pendant le repas ils discutèrent un peu de tout et de rien, surtout des nouveauté à Poudlard. Le temps lui sembla passer un peu trop vite et sans s'en rendre réellement compte, elle se retrouvait dehors avec le bras de Tobias autour de sa taille. Se collant le plus près possible de lui, elle encercla à son tour sa taille pour que sa main repose sur sa hanche. Là, elle se sentait vraiment à sa place. Tout en marchant, elle regardait autour d'elle et ses yeux se posèrent sur les nombreuses vitrines devant lesquelles ils passaient. Elle n'était pas une fille pour rien, le shopping était l'un de ses péchés mignons et son oncle avait failli s'en mordre les doigts pendant l'été. « Une idée de où on va maintenant ? » Un grand sourire vint sur ses lèvres à l'entente de sa question, elle en avait une petite idée et cela se confirma quand ils arrivèrent devant l'entrée de la boutique d'Honeydukes. Ses doigts entrelacés aux siens, elle soupira de bien être en sentant l'odeur afflué à ses narines quand Tobias ouvrit la porte. Une fois à l'intérieur, elle se retourna vers lui, les yeux brillant. « Tu sais que je t'aime, hein ? » Elle l'attira un peu plus dans la boutique en jouant légèrement des coudes pour pouvoir accès aux étagères remplies de succulentes friandises. Sa main attrapa une boîte de baguette à la réglisse, ces bonbons étaient les meilleures du monde à ses yeux. Elle en avait toujours une dans ses mains quand elle devait travailler plusieurs heures de suite sur un devoir qui lui semblait interminable. La chaleur était presque étouffante et Billie dénoua son écharpe afin de ne pas étouffer, le changement de température était vraiment étonnant. « Voici la seconde étape. Honeydukes... Je sais combien tu adores cet endroit. C'est pourquoi, tu prends ce que tu veux ! Ne t'occupe pas du prix, c'est moi qui paie. » Elle se retourna vers Tobias et déposa un léger baiser sur ses lèvres. Il savait que ce n'était pas facile pour elle au niveau financier puisque l'argent de son père était bloquer sur des comptes où l'accès lui serait autoriser à ses vingt-et-un ans. Bien entendu, une certaine lui était donner tout les trimestres pour ses études, mais elle faisait extrêmement attention et le désavantage était que les distributeurs d'argent était plutôt rare dans le monde magique. Puis sa mère n'était pas du genre à l'aider. « C'est gentil, j'essayerais de te rembourser le plus vite possible. » Lui faire la charité était une chose qu'elle n'appréciait pas, mais elle savait que Tobias ne faisait pas cela pour la rabaisser, mais que c'était son bon cœur qui se dévoilait. Billie eu un sourire en voyant son petit-ami remplir un sachet de dragées de Bertie Crochue, elle aussi aimait ces sucreries, mais elle faisait attention en les mangeant. Il avait eu de la chance, le caramel avait été pour lui. Voilà tenter sa chance, elle en pris un vert et le mit rapidement dans sa bouche avant de croquer à pleine dent. La grimace qui peignit son visage devait être assez marrante à voir. « Beurk, brocoli... » Elle toussa et avala rapidement avant de reprendre contenance. C'était mieux que la dernière fois, quand elle était tombée sur une dragée au poivre. Sa quinte de toux avait durée un bon moment et il lui avait fallu boire plus d'un litre d'eau avant que le goût ne disparaisse totalement. Elle continua de tourner dans la boutique pour voir les nouveautés proposés, laissant son regard traîner sur les rangées de bois. Un petit merci passa ses lèvres quand Tobias lui dit qu'elle pouvait prendre tout ce qui pouvait lui faire plaisir, mais elle n'allait pas en profiter et dépenser impunément son argent. Elle attrapa un paquet de barbapapa magique qui avait la spécificité de prendre le goût attendu par le mangeur avant de se retourner vers son petit-ami. « Voilà, j'ai tout ce qu'il me faut. » S'approchant doucement lui, elle passa ses bras autour de son cou avant de l'embrasser doucement, elle se fichait complètement du fait qu'il y est tellement de monde autour d'eux. « Où est-ce qu'on va après ? Tu peux me le dire ? »


Dernière édition par Billie McArthur le Ven 22 Juil - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


avatar

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Jeu 21 Juil - 16:08




L'amour est un soleil qui brille à nouveau sur mes joues.


Je fus pris d'un rire quand Billie me sortit qu'elle avait eu un parfum brocoli. Pas de chance, en effet. Je la pris contre moi, avec affection, lui embrassant le front. Un frisson s'empara subitement de moi, je repensais à cette vision. Billie... C'était elle la jeune femme qui courait à travers les bois, apeurée par je ne sais quoi qui la poursuivait avec une rage, une envie meurtrière. Je fermais un bref instant les yeux. Je ne voulais pas qu'on lui fasse de mal, je ne le permettrai pas. Mais, que représentait tout ce rouge sur mon corps ? Mes mains ? Son... Sang ? Je chassais cette pensée, cette idée de mon esprit avant d'ouvrir les yeux, volant un léger baiser à ma petite amie. En quelques secondes, mes mains s'étaient gelées, froides comme la mort, ce souvenir me glaçait le sang, l'esprit, mais je préférais souffrir en silence de cette vision plutôt que d'en parler, je ne voulais pas l'affoler, après tout, Billie avait ses propres soucis. Sa mère... « C'est cadeau, pas besoin de me rembourser, j'y tiens. » lui répondis-je, un fin sourire sur mes lèvres. Je hochais la tête, payant à la caisse avant de sortir avec les deux sacs remplis de friandises. « Maintenant, je vais t'emmener dans un endroit... Spécial. » j'hésitais un peu. En fait, je ne savais pas ce qu'elle en penserait, mais il fallait essayer. Tout en s'éloignant du village, je pris la main de Billie dans la mienne, lui souriant un peu. Je lui parlais de mes vacances. Que j'avais visité l'Irlande avec mes parents, que Emric était devenu un étranger et qu'on avait manqué de se battre quand il avait insulté Calypso. Certes, je savais qu'une certaine rivalité - que je trouvais bien futile entre nous - s'était faite entre les deux jeunes femmes, mais ni ma soeur, ni ma petite amie ne s'insulteraient pour ça, surtout pas le genre d'insultes dégradantes et raciales dont Emric avait fait preuve. « Je pensais le sortir de ma vie, mais quoiqu'il en dise, qu'on en pense, il est et restera à jamais mon frère... Mon jumeau. J'ai l'impression que c'est une partie de moi qui s'évapore, qui s'en va avec lui. C'est vraiment bizarre... Enfin, je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire... » tentais-je de lui expliquer, avant de soupirer. Oui, cette dispute avec mon frère m'avait blessé, normal non ? « Mais assez bavarder, je vais nous gâcher la journée et ce n'est pas le but ! »

Après dix bonnes minutes de marche, j'arrivais à distinguer le bout du toit de la cabane hurlante. Beaucoup d'étudiants, encore aujourd'hui, avaient peur de ce lieu. On s'approchait de la barrière et je sortis ma baguette, d'un geste précis, que j'avais du hériter de ma père ou ma mère, la porte s'ouvrit. Sortilège informulé, une capacité où j'avais particulièrement doué. Je serrais fort la main de Billie dans la mienne, allant même à entrelacer mes doigts avec les siens. « Tu te souviens, j'avais peur avant, enfin, quand j'étais en quatrième année, je détestais ce lieu. D'ailleurs, c'est Emric et sa bande qui m'avaient trainé ici et toi, tu es intervenue avant qu'ils n'arrivent à me faire passer la barrière... » un petit souvenir, réminiscence d'un fragment de mon passé. Je pouvais encore entendre l'écho de mon frère, riant, sourire narquois sur ses lèvres, mais je voulais, aujourd'hui encore, me persuader que Emric cachait quelque chose, qu'il ne pouvait agir ainsi. Je hochais la tête, chassant cette pensée pour avancer jusqu'à la cabane. La baguette à la main toujours, j'ouvris la porte alohomora et dans un grincement qui marquait l'âge des lieux, nous étions dedans. La cabane était principalement faite en hauteur, très serrée. Je croisais le regard de Billie, pouvant lire de l'incompréhension, mais j'avais tout prévu ! Je lui volais un baiser avant de grimper les marches pour le premier étage. Le coeur battant, j'ouvris la porte, sans ma baguette cette fois. Là, j'entrais et je laissais à Billie le soin de voir les lieux. J'avais, grâce à la magie principalement, redécoré tout pour faire de cette chambre. On trouvait un lit propre, les couches de poussières et les bêtes désagréables avaient disparu pour une piège dans les tons gris taupe - merci maman pour les conseils de déco - sobre, mais chaleureux. Je posais les sacs sur une petite table de chevet, souriant, légèrement gêné, timide. « J'ai eu l'idée de refaire ce lieu... Ma mère m'y a aidé. Ca fait comme un nid, un chez nous... Et ici, tu pourras venir, un chez toi, sans ta mère. » lui dis-je, la fixant en souriant. C'était le but, un chez elle, un vrai chez elle, une maison. Je m'approchais du fond de la salle, où un objet était recouvert d'un voile gris. La pièce était assez spacieuse. Je pris le tissu dans mes mains, le retirant, laissant découvrir un instrument magique. Un piano. Chez nous, on en a avait trois. Deux pianos droits, un piano à queue. C'était une passion de ma mère et elle m'avait apprit, à Calypso et moi, à jouer et je savais que Billie aurait aimé savoir. Le piano qui se dressait devant elle était laqué, noir et ressendissant. « Parfois... La magie se trouve ailleurs que derrière une baguette et je trouve qu'un piano, c'est magique. »





. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Ven 22 Juil - 11:01


    « C'est cadeau, pas besoin de me rembourser, j'y tiens. » Billie le remercia tout en sachant très bien qu'elle ferait quelque chose en échange pour le "rembourser" peut-être un petit cadeau. Elle savait qu'il y avait un livre en particulier qui lui plaisait depuis un bon moment, il lui faudrait un peu de temps pour l'obtenir, mais il serait bientôt à lui. Une fois les achats payés, ils ressortirent dans la fraîcheur et elle ne pu retenir un frisson avant de resserrer un peu son manteau autour de son corps. Le contraste fut tellement saisissant, il faisait vraiment trop chaud dans la boutique Honeydukes. Toutefois elle oublia totalement le froid quand Tobias lui annonça qu'ils allaient se rendre dans un endroit très spécial. Billie commença à imaginer toutes les possibilités possible, mais rien ne lui vint réellement à l'esprit. Le village n'était pas très grand, mais bon il y avait un bon nombre d'endroit qui pouvait avoir cette spécificité ici. Toutefois elle oublia bien vite tout cela quand son petit-ami commença à lui raconter ses vacances, ça n'avait pas été rose, elle le savait. Ils avaient beaucoup discuter par lettre pendant ces deux mois de séparation, cela avait été un véritable calvaire pour elle de ne pas le voir comme elle le voulait, mais elle n'était plus sous l'autorité de son père. Le pire était que malgré son âge, elle semblait avoir encore dix ans aux yeux de sa génitrice. Heureusement qu'elle avait pu en parler avec Tobias, comme lui avait fait par rapport à son frère jumeau, Emric. C'était un peu stupide, mais elle ne pouvait s'empêcher de s'imaginer que si les choses c'était envenimer entre les jeunes hommes, tout était de sa faute. Après tout le fait qu'elle est du sang moldu n'était pas du tout apprécier par son beau-frère qui ne manquait jamais de lui faire la remarquer. Cela la blessait souvent, surtout depuis le décès de son père, mais elle n'essayait jamais de rétorquer. Enfin, il y avait beaucoup de choses qui faisaient qu'ils ne devraient plus être ensemble depuis longtemps, mais ils tenaient le coup. L'amour était plus fort que tout. Sa relation avec Freyä en avait même pâti, mais elle ne pouvait pas cacher ses sentiments, même si pour cela elle devait perdre sa plus proche amie. En entendant le petit discours de fin de Tobias et sa dernière phrase, elle les stoppa et planta son regard dans le sien. « Je peux comprendre ce que tu veux dire, même si ce n'est pas réellement de la même manière, je n'ai pas de jumeau et donc je ne peux pas savoir ce qu'est une relation avec une personne qui a cette importance. Mais sache que jamais tu ne gâchera notre journée en discutant des choses qui te font mal, je serais toujours là pour t'écouter... Tu le sais ? » Comme pour le lui prouver, elle l'embrassa tendrement, laissant tout son amour transparaître dans ce baiser qui la laissa hors d'haleine. Après leur petit intermède, Tobias reprit sa main et les conduisit sur le chemin menant à la Cabane Hurlante et un petit sourire vint sur les lèvres de la jeune femme. Elle se rappelait encore de ce jour de quatrième année, alors qu'elle ne le connaissais pas encore réellement, quand elle avait pris sa défense quand Emric avait essayer de l'emmener dans cette bicoque. Il n'y avait personne avec elle ce jour-là, mais elle n'avait pas pu laisser passer. Ensuite il n'y avait plus eu d'interaction entre eux, jusqu'à ce qu'ils se retrouvent pour un devoir commun. Cela avait été la meilleure idée de leur professeur de les mettre ensemble, elle ne le remercierait jamais assez. Toutefois elle devait l'avouer, elle ne savait pas ce qu'ils faisaient ici. La curiosité empli Billie quand il ouvrit le portail et les emmena jusqu'à la porte d'entrée qu'il ouvrit. Elle était déjà entrée ici, juste par curiosité avec un camarade ou deux, mais cela ne lui avait jamais sembler aussi fort. Il y avait quelque chose qui l'étreignait, peut-être le fait que ce soit avec Tobias. Tout en montant à l'étage, la prise sur la main de son petit-ami se resserra et elle pu sentir la légère appréhension émanant de celui-ci. Quand il poussa une dernière porte qui n'avait pas l'air d'être fermer magiquement, son cœur s'emballa et sans savoir pourquoi des larmes lui montèrent aux yeux. Toute la pièce avait été redécoré avec beaucoup de goût et tout semblait ressembler à un rêve. Rien que les couleurs lui donnaient l'impression d'être de retour chez elle, c'était celle qui dominait dans la chambre de son père. Un sentiment de bien-être pris possession de son corps et elle fit doucement le tour de la chambre. Mais ce qui la toucha le plus, ce fut les mots que Tobias prononça. « J'ai eu l'idée de refaire ce lieu... Ma mère m'y a aidé. Ça fait comme un nid, un chez nous... Et ici, tu pourras venir, un chez toi, sans ta mère. » Son sourire et son ton, cela suffit à la faire fondre et elle couru dans ses bras pour le serrer aussi fort qu'elle le pu. Jamais personne n'avait fait quelque chose de ce genre pour elle, c'était tout simplement magnifique. Avant de se repousser, elle l'embrassa et essuya rapidement ses larmes pour ne passer pour une idiote. « Je n'en reviens pas que tu est fait cela pour nous, pour moi... Quand je suis entrée dans cette pièce j'ai eu une drôle de sensation, mais maintenant je comprend que c'est parce que je m'y sens vraiment comme chez moi. C'est le plus beau des cadeaux que tu pouvais me faire, tu est vraiment merveilleux et un peu fou, Tobias Gray. » Mais la plus grande des surprises l'attendait certainement derrière le voile gris qu'il souleva après quelques secondes. Son regard brilla quand il se posa sur un magnifique piano, elle s'approcha doucement et laissa glisser légèrement dessus. Il avait réellement penser à tout. Elle se retourna tout en mordillant sa lèvre inférieure avant de questionner son petit-ami. « Est-ce que tu pourra m'apprendre quelques morceaux ? Pas trop compliqué, car je te ferais perdre patience, mais j'aimerais partager ça avec toi. » Billie s'approcha de lui et passa ses bras autour de son cou avant de le rapprocher doucement d'elle. Il y avait bien longtemps qu'elle ne s'était pas senti aussi bien depuis un bon bout de temps et c'était tout simplement grâce à l'homme qui ce trouvait devant elle. « Je me sens complètement idiote maintenant... Dit-moi ce qui pourrait te faire plaisir pour que je puisse te remercier, n'importe quoi... Je serais prête à faire n'importe quoi pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


avatar

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Ven 22 Juil - 18:12




L'amour est un soleil qui brille à nouveau sur mes joues.


J'effleurais du bout des doigts le piano, le clavier en souriant. La musique était un moyen parfait chez moi, pour me vider l'esprit. Emric n'y avait jamais prêté attention et Callie ? C'était le violoncelle. Je hochais la tête, prenant Billlie dans mes bras, l'enlaçant avant de lui chiper un énième baiser. Je scrutais son visage, souriant. Finalement, je savais que le lien qui nous unissait était puissant, très puissant. Il n'allait pas se briser comme du verre, pour rien. Je restais silencieux de longues minutes avant de reculer un peu.

Je pourrai t'apprendre facilement quelques bases, une petite mélodie... Un air. On partagera ça ensemble. D'ailleurs, regarde. dis-je en souriant légèrement.

Je me retirais de ses bras pour ouvrir le clavier avant de taper sur quelques notes et de jouer le début d'un morceau célèbre. Clair de lune du cracmol, Beethoven. Je souriais, me tournant vers Billie, ce n'était pas compliqué, un peu de pratique, voilà tout. Je lui pris une main, l'attirant contre moi. Je la mis en position, posant ses doigts sur le clavier en lui expliquant que son poignet ne devait pas être mou, mais ferme. Je me mis derrière elle, posant ma tête contre son épaule, lui murmurant quelques conseils avant de poser mes mains sur les siennes et d'appuyer légèrement sur ses doigts pour jouer quelques mesures du morceau un instant. Pas besoin de magie, la musique en était une quelque part. Je la laissais continuer, retirant mes mains pour l'entourer avant de lui déposer un doux baiser dans le creux du cou en souriant.

Tu vois, tu te débrouilles très bien et je n'ai besoin de rien, juste de toi, ta présence est un cadeau. lui soufflais-je au creux du cou. Ce souffle léger, chaud, chatouillant son cou.

Je ne bougeais pas, je restais contre elle, mon nez contre sa peau si douce. J'aimais tout chez elle et particulièrement son odeur. Un mélange entre du citron et du savon. Son shampoing devait y être pour quelque chose. Je glissais une main dans ses cheveux, avant de la laisser pour faire quelques pas dans la pièce, lui tenant toujours la pièce. Je la repris contre moi en riant un peu. Le palpitant ? Je devais avouer qu'il battait à plein et que tout mon corps se manifestait. Il réclamait Billie, il la voulait et je la voulais aussi. Je croisais mes bras autour de sa taille avant d'approcher mon visage du sien. Je m'arrêtais à quelques centimètres de ses lèvres, les yeux mi-clos, je plongeais son regard dans le mien. Je sentais son souffle chaud d'entre ses lèvres sur les miennes, cette envie qui serrait mon ventre, mon estomac comme un noeud. Je la comprenais, mais... Je vins lui prendre ses lèvres. Baiser sucré à cause des sucreries que nous avions dévoré plutôt, je la serrais contre moi, prolongeant le baiser, je laissais une main venant se glisser dans ses cheveux que j'aimais particulièrement toucher. Je ne m'en lassais pas, jamais je crois... Je fermais les yeux, j'avais chaud, mais chaud en moi, c'était étrange. Mon corps se manifestait, il la voulait et j'avais attendu, simplement attendu pour savoir si c'était bien elle et là, tout de suite, je n'avais plus aucun doute. Je reculais le visage, reprenant ma respiration sur pour autant ouvrir les yeux. Un sourire se dessina sur mes lèvres alors que je posais mon front contre le sien. J'étais bien et je voulais que ce bien être dur le plus longtemps possible. Cette étreinte parfaite, je ne lâchais rien. Je revins à l'assaut de ses lèvres, mais cette fois, avec une once de fougue, pour lui faire comprendre mes intentions. Oui. C'était fini, je ne voulais plus que des baisers, plus lui tenir la main, je la voulais tout entière, que nos deux corps se mêlent. Le voulait-elle ? Dans l'ardeur du baiser brûlant, je laissais ma langue se glisser entre nos lèvres pour se joindre à la sienne. Ce soir, c'était à nous, ce moment dont j'avais rêvé. Je brûlais, j'avais envie, brûle mon corps, brûle et succombe à l'envie, le plaisir charnel... Je stoppais le baiser après un instant, ouvrant les yeux. Les joues rossient, je lui souriais.

Billie... Je... commençais-je, la voix hésitante après ce baiser haut en sensations ! J'ai envie de toi..

C'était dit et je sentis alors un frisson courir le long de mon dos, la chaire de poule, l'envie me mordait tous les coins de ma peau.






. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Ven 22 Juil - 20:22


    « Clair de Lune, c'était la composition préféré de mon père. » Billie se laissa faire quand il lui attrapa la main pour l'attirer vers lui et la placer devant l'instrument de musique qui lui semblait tellement intimidant. Elle écouta attentivement les explications de son petit-ami, essayant de se souvenir des mouvements quand il avait jouer quelques minutes auparavant comme-ci cela lui était naturel, ce qui était certainement le cas. Mais il y avait une petite chose qui la déstabilisais et qui faisait qu'elle n'écoutait que d'une oreille, cette proximité entre eux. Cela n'était pas rare entre eux, mais c'était la première fois qu'elle sentait quelque chose de différent, c'était peut-être à cause de l'endroit et qu'ils soient vraiment seuls. Il l'aida sur les premières notes avant de la laisser terminer et un grand sourire vint sur ses lèvres quand elle remarqua qu'elle avait réussi. Pourtant les bras de Tobias autour de sa taille l'avait un instant déstabiliser tout comme le baiser léger qu'il avait déposer sur la peau de son cou. « Tu vois, tu te débrouilles très bien et je n'ai besoin de rien, juste de toi, ta présence est un cadeau. » Son souffle sur sa peau la fit frissonner de plaisir et elle dû se retenir pour ne pas se retourner et lui sauter littéralement dessus. Cela faisait un ans qu'ils étaient ensemble et ils avaient décidés de prendre leur temps, mais là son corps était tout simplement à l'appel de celui de son petit-ami. Alors doucement elle posa ses mains sur celle de Tobias qui entourait son ventre et elle caressa doucement sa peau douce, se laissant aller à cette étreinte. Là, elle se sentait réellement à sa place, comme-ci l'espace de ces bras avait été fait pour elle. Cela pouvait sembler bien idiot, voir complètement niais, mais elle s'en fichait complètement. Il toucha pendant quelque secondes ses cheveux avant de partir faire quelques pas dans la pièce, ce qui déstabilisa quelque peu Billie qui commença à se questionner. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Mais tous ses questionnements s'envolèrent quand il l'a rapprocha à nouveau de lui pour une nouvelle étreinte. Ses yeux se fermèrent d'anticipation et elle laissa le souffle de son petit-ami la faire frémir avant de sentir une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes. Les baisers qu'il lui donnait était toujours différent, c'était comme un renouveau à chaque fois et là, c'était tout simplement doux et sécurisant. Quand leur moment prit fin il déposa son front sur le sien et elle eu un soupir de bien-être qui passa ses lèvres, elle n'avait même pas eu le temps de le retenir. Mais elle s'en fichait, il pouvait savoir qu'elle se sentait vraiment bien là avec lui. Elle n'eut pas réellement le temps de réfléchir plus qu'il revint à l'assaut de sa bouche avec un peu plus de fougue, elle répondit tout en levant ses mains pour qu'elles atterrissent sur sa chevelure qu'elle sera doucement. Son corps réagi aussitôt en sentant sa langue venir rejoindre la sienne et elle mit aussitôt toute la passion qui l'étreignait pour lui répondre. Billie ne pu se retenir et se colla un peu plus à lui pour le sentir plus proche et pour lui faire comprendre qu'il pouvait aller plus loin si il le voulait, elle ne le repousserai pas. Elle attendait ce moment, celui d'être sienne totalement depuis bien longtemps. Dès leur premier baiser elle avait pris conscience que ce ne serait pas une amourette. Tout irais bien, elle avait une totale confiance en lui. A bout de souffle, complètement retourner par cet échange elle rouvre les yeux et croise le regard brillant de Tobias qui avait un doux sourire sur les lèvres. « Billie... Je... J'ai envie de toi.. » Ce n'était que ce qu'elle attendait et pour lui faire comprendre qu'elle aussi, elle enleva rapidement son écharpe ainsi que son manteau avant de se rapprocher de lui pour faire de même. Un sourire malicieux sur le visage, elle attrapa sa main et s'approcha avec lui du lit qui était dans un coin de la pièce. Bien entendu, elle appréhendait un peu... Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas été dans les bras d'un homme de cette manière et elle savait très bien que se serait la première fois de Toby. Ils n'y avait eu aucun secret entre eux et cela depuis le début de leur relation. Elle le poussa doucement pour qu'il s'assoie sur le lit avant de se mettre entre ses jambes pour le surplomber légèrement. « Je suis heureuse que tu m'est choisi. » C'était vrai, jamais elle n'aurait cru qu'un homme serait capable de l'attendre, de la choisir pour un moment si important de son existence. Ses mains caressèrent son visage avant de descendre sur son cou et finir sur les premiers boutons de sa chemise, ses doigts jouant avec. « C'est le plus beau moment de ma vie. » Billie avait laisser passer ses mots alors que sa bouche était à quelques millimètres de celle de Tobias et pour sceller ses mots, posa ses lèvres sur les siennes avec une ardeur qui lui était inconnu. C'était leur moment, un nouveau chapitre de leur amour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


avatar

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Ven 22 Juil - 21:45




L'amour est un soleil qui brille à nouveau sur mes joues.


Je sentais que le corps de Billie réclamait le mien. J'étais heureux. Simplement heureux, je n'avais pas d'autre mort et même si ça pouvait paraître stupide, niais, je m'en foutais. Je ne voulais pas que ce moment s'arrête, j'aurai aimé qu'il dure à l'infini, pour toujours car je me sentais si bien. Mais je savais aussi que mon corps en réclamait plus. Il voulait Billie, de tout son être ! Je restais silencieux, rougissant un peu. Je n'étais pas comme Emric. Lui, il avait couché depuis longtemps, moi, je ne me sentais pas prêt. Enfin, non, ce n'était pas ça. C'était simplement que je voulais le faire avec quelqu'un qui comptait. Je pensais à Freÿa, mais notre histoire fut brisée quelques temps avant de pouvoir et puis, j'en avais souffert assez pour ne plus vouloir, même si je devais l'avouer, j'avais pensé plus d'une fois, avec d'être avec Billie, mais je m'étais retenu, car ce n'est pas comme ça. Je n'imaginais pas le sexe par un coup à tirer, tout simplement. J'arquais un sourcil quand elle m'entraina sur le lit. Je m'assis, la fixant et la laissant venir sur moi. Je souriais, l'entourant de mes bras alors qu'elle déboutonnait ma chemise. Comment ça allait se passer ? Bien, certainement.

C'est normal... C'est toi et je le sais. dis-je avant de lui voler un baiser.

Je la laissais s'occuper de ma chemise alors que je m'approchais d'elle, venant lui dévorer le cou. Je l'embrassais, déposant plusieurs baisers avant de soupirer d'aise. Pour rien au monde je n'aurai changé ma place. Je bougeais mon épaule pour laisser la chemise se retirer. J'entourais Billie d'un bras avant de me tourner et de venir sur Billie. Je souriais avant de lui reprendre les lèvres tendrement. D'un baiser sensuel, je laissais à nouveau nos langues se rencontraient, danser ensemble. J'hésitais et d'un geste qui finalement, n'était pas si maladroit que ça, je glissais ma main sous son haut. Oh bien sûr, j'avais déjà fais ça plusieurs fois. On avait déjà fait des préliminaires, mais là, j'avais peur d'être nul, une peur qui s'empara de mon ventre, un nœud s'y fermait et c'était une sensation désagréable. Je ne devais pas y penser, non, je devais laisser mes sens me guidaient et c'est ce que je faisais. Je prolongeais le baiser avant de le rompre pour retirer définitivement sa chemise. Je la lançais plus loin à même le sol, mais je m'en fichais bien. Torse-nu, je n'étais pas mal du tout ! Le Quidditch m'avait bien aidé à me tailler un torse que j'affectionnais tout particulièrement. On pouvait voir une petite cicatrice à gauche, fine, c'était le vestige de l'agrafeuse que Callie m'avait fermé sur moi. Une vilaine agrafe, mais ma mère avait arrangé ça. Je revenais sur elle, sentant mon corps brûlant contre le sien, mais du tissu nous séparait encore. Je revins l'embrasser encore et encore, sans m'en lasser alors que je glissais une main sous son haut, touchant, frôlant, caressant sa peau le long de son ventre, de ses hanches. Je la sentais frisonner, j'avais appris à connaître son corps et quelques points disons... Sensibles. Je savais que ses hanches, là où la peau était fine, c'était un excellent endroit pour stimuler l'envie chez Billie. Je remontais ma main vers sa poitrine, m'arrêtant au contact du tissu alors que je stoppais le baiser, ouvrant les yeux pour la fixer.

Billie Meredith McArthur, je vous aime. dis-je, riant un peu.

Nous étions réellement complice et j'adorais ça. Je pouvais tout lui dire, elle pouvait tout me dire. Je la regardais là, un instant, silencieux simplement avant de lui retirer son haut. Peau contre peau, j'avais encore plus chaud ! Mon corps criait pour l'avoir. Je sentais alors une vive chaleur envahir mon être et particulièrement mon entrejambe. Je retournais l'embrasser dans son cou. Parfois même, je mordillais sa peau sans lui faire du mal. Je longeais la veine jugulaire pour descendre vers la clavicule. Je laissais à nouveau une main se faufilait de la cascade de cheveux de Billie. Pas de besoin de parole, je savais ce qu'elle pensait et elle savait ce que je pensais, oui, pas besoin de parole, juste d'actes.





. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Sam 23 Juil - 10:55


    Billie était pleine de confiance par rapport à ce qui allait bien pouvoir ce passer d'ici quelques temps, mais elle ne pouvait s'empêcher d'avoir un peu peur. Il y avait des chances pour que Tobias ne soit pas aussi comblé qu'elle le sera après ce moment intime entre eux. Alors c'est avec tout la douceur dont elle était possible qu'elle commença à déboutonner sa chemise qui lui dévoilà ce torse musclé qui la faisait rêver depuis pratiquement un an. Le Quidditch avait eu un effet merveilleux sur lui. Des moments comme celui-ci avait déjà eu lieu, mais jamais il n'avait dépasser la ligne qui les auraient fait basculer dans quelque chose de plus fort et intime. « C'est normal... C'est toi et je le sais. » La cadence de son cœur accéléra encore, si cela était possible et elle laissa ses mains traîner sur sa peau découverte pendant qu'il lui volait un énième baiser. Une fois le morceau du tissu enlever, Billie profita pleinement des lèvres de son petit-ami dans son cou et qui lui donnait tout simplement la chair de poule. Quand elle était dans ses bras, elle avait l'impression d'être d'une importance sans bornes, d'être quelqu'un tout simplement. Un petit sourire vint sur les lèvres de Billie quand Tobias retourna la situation à son avantage, se retrouvant au-dessus d'elle, plus beau que jamais. Un gémissement résonna dans sa bouche quand il reprit ses lèvres et que leurs langues se retrouvèrent pour un ballet passionner. La main de son petit-ami sous son haut lui donnait des frissons plus qu'agréable et elle était vraiment presser de se retrouver à égalité et sentir sa peau sur le sienne. La chaleur devenait presque insoutenable, même si la température dans la pièce était tout ce qu'il y avait de plus agréable. C'était sa température corporel qui n'arrêtait d'augmenter au fur et à mesure des assauts du jeune homme, mais ce n'était pas inconfortable pour autant. Quand leur baisser pris fin, elle laissa sa bouche courir sur la mâchoire de Tobias avant de se retrouver dans son cou et sur son épaule. Elle embrassa la fine cicatrice qui s'y trouvait, délicatement. Prenant des initiatives, elle laissa courir ses doigts sur les côtés du torse avant d'attendre la lisière du jean de son petit-ami, son touchant restant aérien. Toutefois ce qui la troublait le plus était la chaleur émanant du corps de son futur amant qui avait l'air totalement brûlant. Là, elle avait l'impression d'être à des milliers de kilomètres de Poudlard alors que le château ce trouvait pratiquement à côté. Ce qu'avait fait Tobias était tout simplement sublime. Leurs lèvres ne ce lâchaient plus et elle avait l'impression d'être un piano sous ces doigts connaisseur, il connaissait ses points sensibles et quand il toucha ses hanches un nouveau gémissement passa ses lèvres. Quand il stoppa ces gestes, elle rouvrit les yeux pour rencontrer son regard de braise qui lui donnait l'impression d'être comme un livre ouvert devant lui. « Billie Meredith McArthur, je vous aime. » Le petit rire qui parvint à ses oreilles la détendit un peu, la faisait rire un peu. Elle remonta l'une de ses mains et caressa doucement ses lèvres qui l'avait tant de fois embrasser et dit des mots doux. « Moi aussi je t'aime, tu est toute ma vie. » Ce n'était pas des mots en l'air, parce qu'en dehors de ses amis et de son oncle, personne d'autre ne comptait dans son existence. Il avait la première place dans son cœur et il en faudrait beaucoup pour que quelqu'un arrive à le détrôner. Après tout, c'était lui qui l'avait aider à surmonter la perte de son père, qui avait été là quand elle avait juste besoin d'une présence réconfortante près d'elle. C'était un ange et il était là avec elle, la couvrant d'une tendresse qu'elle n'aurait jamais crû connaître. Il l'avait amener au Paradis, dans leur Paradis. Jamais elle n'avait eu autant envie de quelqu'un, même lors de sa première fois. Ça avait été bien, son petit-ami de l'époque avait été doux et tout le reste, mais elle regrettait d'avoir cru que ce qu'elle ressentait à cette époque était de l'amour. Car maintenant, elle savait ce que c'était et cela n'avait rien à voir avec son ex. Mais elle ne pouvait retourner en arrière, donc elle ferait en sorte de faire que ce moment entre eux soit tout simplement inoubliable. Pendant un moment ils restèrent silencieux avant qu'elle ne se redresse légèrement pour lui enlever son tee-shirt. Ils étaient presque à égalité maintenant. Billie l'attira à elle et l'embrassa amoureusement avant de les attirer à nouveau sur le matelas. Sa peau incandescente touchant celle de Tobias était une sensation tout simplement exquise et elle ne pu s'empêcher de l'attirer au plus près pour en profiter un maximum. Les baisers reprirent de plus belle et elle continua ses caresses sur ton torse avant de les descendre un peu plus au sud. Le plaisir de son petit-ami était évident, même s'il avait encore son jean sur lui et cela la réconforta de savoir que ce moment lui faisait autant d'effet qu'à elle. Les légères morsures firent augmenter un peu plus sa libido. Prise d'une impulsion, elle retourna la situation à son avantage et petit sourire se peignit sur ses lèvres quand elle vit le regard surpris de Toby. A califourchon sur lui, elle en profita pour déboutonner le bouton du jean et descendre la braguette en laissant ses doigts glisser légèrement sur le tissu du boxer. Elle se recoucha en arborant un sourire malicieux qui disparu dès que ses lèvres entrèrent en contact avec la peau de sa joue avant de descendre vers son oreille où elle mordilla un peu le lobe. Billie reprit le chemin inverse avant de reposer une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes aussi légèrement qu'une plume. C'était leur moment à eux.


Dernière édition par Billie McArthur le Jeu 28 Juil - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


avatar

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Mer 27 Juil - 23:46




L'amour est un soleil qui brille à nouveau sur mes joues.


C'était maintenant, c'était là et uniquement entre elle et moi. Je la fixais, le regard envoûtait par ses orbites bleu. Elle me faisait perdre la tête et comme quand on est enfant, j'avais des papillons dans le ventre à cet instant précis. Je n'aurai voulu être nul part ailleurs qu'ici. Pas même avec ma famille, ni sur un balai pour décompresser, non, juste avec elle, avec celle que j'aimais. Je souriais légèrement, posant ma main sur la joue de Billie alors que je regardais sa chevelure blonde retombée sur moi. Elle était belle, simplement belle et qu'est ce que je pouvais penser d'autre ? Rien. L'esprit vide, je me livrais à elle comme elle à moi. J'avais chaud, mais froid à la fois. Les joues brûlantes, rossient, j'étais comme fiévreux sans l'être. Cette sensation était si puissante, si intense que c'était étrange, je me sentais bien pourtant, si bien, tellement serein et paisiblement. Néanmoins, une angoisse persistait dans mon ventre. La peur d'être nul, de décevoir, je l'avais en moi, encrer dans mon être depuis mon enfance. Un parasite que j'avais développé à cause de ma famille principalement, de mon héritage si je puis dire et aujourd'hui, elle apparaissait sous la forme de la peur. Mais quand Billie me rendit mon sourire, étrangement, tout s'envola, toute cette angoisse en moi. Je vins alors lui prendre les lèvres un instant avant de la laisser maîtresse de la situation. Fermant les yeux, je sentais ses mains se baladaient sur mon torse, frissonnant de surprise et d'excitation à la fois, j'en profitais pour faire de même avec mes mains, l'entourant autour du dos et remontant vers sa nuque pour lui caresser l'ensemble.

Hm...

J'étouffais un gémissement quand elle se mit à s'attaquer à mon lobe. Elle le savait aussi bien que moi, j'étais extrêmement sensible ici et je réagissais immédiatement. Soupirant de bien être, d'aise, je sentis la chaleur qui me travaillait dans le bas ventre s'agitait, devenir plus vive. Elle se manifestait au travers du tissu de mon boxer et de mon jean, je la sentais demander plus, encore et toujours. Le désir était intense et d'un coup de chef, comme si j'avais passé ma vie à travailler ce mouvement pour le réussir à la perfection le moment venu, je lui dégrafais son soutien-gorge. Je posais alors une main sur son épaule, lui faisant glisser le long de son bras sa bretelle timidement. Si certains pensaient que j'étais idiot d'avoir attendu, je les trouvais à cet instant précis, idiot car j'étais fier de moi quelque part, d'avoir attendu la bonne personne, Billie. Je ne savais pas si je devais lui retirer l'ensemble de son soutien-gorge, sachant que je l'avais pour le moment, juste détacher. J'ouvris les yeux, plongeant mon regard dans le sien. Je me mordillais la lèvre inférieur, un peu gêné alors que je pris sa main gauche dans la main, entrelaçant mes doigts avec les siens. Je ne pouvais rêver mieux et pour moi, le paradis était ici, à ce moment là. Qu'importe le jugement des autres. Je revins me saisir de ses lèvres une énième fois, en posant ma main de libre sur sa nuque pour accentuer l'intensité du baiser. Avec fougue, je lui dévorais ses douces lèvres avant de relâcher la pression pour me décider à lui retirer son sous-vêtement. Si je rougissais ? La question était stupide. J'avais ma petite amie en partie nue devant moi. Je me sentais idiot et heureux à la fois, niais et pervers aussi. D'un coup, plusieurs souvenirs de Billie et moi me revenaient en tête, notre rencontre, notre premier baiser, une dispute, car oui, nous en avons eu plusieurs ! Des moments complices, d'autres tendres, d'autres très... Hm, comment dire, chauds ? Et là. Je la fixais, sourire au coin alors que.. Hop ! Je fis un rouler-boulet avec elle pour me retrouver au milieu du lit, moi dominant encore une fois. Je voulais dominer, pourquoi ? Pour être à la hauteur. Je me penchais vers le haut de son corps nu, ne quittant pas son regard du mien alors que je posais mes lèvres sur sa peau, juste au dessus de son nombril. J'y déposais quelques baisers pendant un instant avant de jouer avec ma langue et parfois, je la lui mordillais jusqu'à remonter vers sa poitrine que je trouvais simplement esquisse. Je m'attaquais à elle d'un air avide, mais avec une douceur extrême. Je pris le bout pointant sous mes lèvres pour la mordiller avec délicatesse, pour ne pas lui faire mal, juste lui procurer un effet d'excitation, comme moi je l'étais. Serrant toujours sa main dans la mienne, je sentais la chaleur de mon bas-ventre devenir une fournaise. Je ne savais pas encore, combien de temps j'allais la contrôler avant l'éruption.




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   Jeu 28 Juil - 10:27


    Les mains de Tobias dans son dos apportèrent une légère teinte de rouge sur les joues de Billie qui profitait pleinement du baiser qu'il était en train de lui donner. Sa langue caressait doucement la sienne et elle essayait de mettre tout son amour dans ce moment qui était tout simplement magique à ses yeux. Une fois leurs lèvres détacher, il planta son regard dans le sien, noirci par le désir et un frisson parcouru la totalité de son corps pendant qu'il glissait doucement l'une des bretelles de son soutien-gorge. Il l'avait détaché sans qu'elle en prenne conscience et un petit sourire vint se peindre sur ses lèvres pendant qu'elle le dévorait des yeux. Il était là avec elle, réellement et elle allait profiter pleinement de ce moment si particulier qui allait ce passer. Billie sentit la main de son petit-ami attraper la sienne et entrelacer ses doigts aux siens. Ce geste si anodin aux regards de beaucoup, faisait ressentir beaucoup de choses à la jeune femme. Elle se rappelait encore la première fois que Tobias lui avait pris la main en public alors qu'elle sortait de son cours d'Études des moldus, elle avait compris que sa relation avec lui n'allait pas être anodine et que ça allait durée. Avec son dernier petit-ami ce geste ne lui avait jamais fait avoir de telles sensations. De son pouce elle caressa doucement sa peau douce alors qu'il se rapprochait d'elle et reprenait sa bouche avec un fougue et empressement. Elle aimait ce genre de réaction, peut-être était-elle un peu sado sur les bords, mais quand un baiser restait simple sans rien faire ressentir ce n'était jamais une bonne chose à ses yeux. Avec Tobias, même le plus simple effleurement de lèvres lui faisait ressentir quelque chose. Alors quand il y mettait de la passion, elle était presque au bord de la défaillance. Elle le sentit légèrement hésitant avant de sentir son sous-vêtement quitter son corps et disparaître quelque part dans la pièce. Il reprit rapidement le contrôle de la situation pendant qu'elle caressait doucement ses cheveux. Billie était loin d'être gênée d'être dévoiler ainsi à lui, il la mettait en confiance et elle oubliait un peu son manque de vêtements en le voyant au dessus d'elle. Si beau, un regard de braise et une détermination au fond du regard. Elle aurait pu se laisser aller complètement rien que de le voir comme cela. Sa main libre caressa doucement son torse avant qu'il ne s'éloigner légèrement que sa bouche atterrisse au niveau de son nombril. Sa langue jouant divinement sur sa peau. « Tobias... » Le prénom avait rouler sur ses lèvres dans un souffle pendant qu'il mordillait légèrement la peau tendu de son ventre faisant encore une fois augmenter sa chaleur corporel. Mais le pire était de sentir son souffle léger qui lui donnait envie de le repousser et reprendre les choses en main pour aller plus vite. Toutefois quand sa bouche arriva sur sa poitrine, tout lui sembla bien irréel, plus rien ne comptait que ce qu'il était en train de lui faire ressentir à l'instant avec beaucoup d'adresse. Cela lui faisait penser qu'il était confiant, plus qu'elle ne l'aurait imaginer. Lors de sa première fois elle avait tellement eu d'appréhension qu'il lui avait fallu plus d'une heure de paroles et de préliminaires pour arriver à ce détendre. Mais cela c'était plutôt bien passer. Enfin aussi bien qu'une première fois pouvait se dérouler. Billie revint immédiatement à la réalité en sentant la bouche de Tobias sur son autre sein, lui prodiguant le même traitement qu'à l'autre. Elle enfouie ses mains dans la chevelure blonde de on futur amant tout en laissant passer de gémissements de plaisir. Au bout de quelques secondes elle l'attira de nouveau à sa bouche pour un baiser avant de laisser glisser ses doigts le long de ses côtes jusqu'à son pantalon qu'elle baissa le plus possible avant de poser ses mains sur son postérieur. Pousser par les sensations, elle l'approcha encore plus d'elle, se collant littéralement à lui avant de quitter ses lèvres pour lui dire quelques mots. « Tu est en train de me rendre folle, complètement folle... » Tout en parlant, elle avait bouger légèrement son bassin contre celui de Tobias et ce fut comme-ci de l'électricité avait pris possession de son bas ventre. S'il lui faisait ressentir ce genre de chose rien qu'avec quelques attouchements, elle n'imaginait même pas sa réaction quand ils en arriveraient enfin au grand moment. Mais elle l'attendait avec impatience, ils allaient enfin faire qu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[HOT] BILLIE&TOBIAS ⚡ tu me donnes envie de vivre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Gaming Beatbox] Michael Jackson's Moonwalker -Billie Jean-
» [FAQ] Posez vos questions sans créer un nouveau sujet ici !
» Surnoms politiquement corrects
» V8 - Tableau des Points de Victoire
» Alejandro Ϟ crossed lines I shouldn't have crossed

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AWAY MAGIC :: HOGSMEADE :: LES TROIS BALAIS-
Sauter vers: