CALYPSO&BILLIE ; ❝ La jalousie est le tyran du royaume de l'amour ❞




 
NOUVEAU DESIGN + d'infos ici ♥️
GRAND TRI par rapport au rescencement et au trop-pleins de membres inactifs.
Si vous avez été supprimé par erreur vos fiches ne sont pas supprimés, ré-inscrivez !
Les maisons Serdaigles et Serpentards sont a privilégier !

Partagez | 
 

 CALYPSO&BILLIE ; ❝ La jalousie est le tyran du royaume de l'amour ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calypso D. Gray

FÉE ஜ fonda
hate that i love you ❥


avatar

⚡ PAPERS : 725
⚡ POINTS : 107
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011
⚡ AGE : 24

MessageSujet: CALYPSO&BILLIE ; ❝ La jalousie est le tyran du royaume de l'amour ❞   Mer 31 Aoû - 19:51

Billie Mc Arthur & Calypso Gray.
On devient plus fort, on devient plus grand, on devient plus vieux mais... Tout au fond de nous, on reste toujours des enfants qui courent dans la cour de récré et qui essayent désespérément de trouver leur place.


Je n'avais pas bien dormi cette nuit, un orage avait éclaté dans la région, faisant trembler les murs de l'école avec son tonnerre impitoyable, telles des bombes éclatant tout autour du château. J'avais toujours détesté les orages, le bruit fort et puissant du tonnerre et la foudre déchirant le ciel, comme dans les histoires sur la mythologie grecque qui m'avait pourtant toujours passionnée. D'après ma mère, cette phobie venait d'un jour où, toute jeune, je jouais à cache-cache avec mes frères dans notre immense jardin, c'était à Tobias de compter et je m'étais cachée dans un buisson, tout au fond du domaine. Apparemment j'étais tellement bien cachée que mes frères ne m'ayant pas retrouvée, avaient cru que j'avais trouvé une cachette dans la maison et s'étaient empressés de m'y retrouver. Alors que j'avais finie par m'endormir, un orage avait éclaté au dessus de moi, me réveillant si soudainement que je m'étais d'abord crue dans un cauchemard, j'avais eu beau crier de toutes mes forces, le tonnerre empêchait ma famille d'entendre ma faible voix de gamine, j'étais restée plus d'une heure prostrée dans mon buisson, trempée et terrifiée. Heureusement qu'Emric avait désobéit a maman et était sortit en douce pour aller voir les éclairs, sans quoi il n'aurait pas entendu mes cris et je serais restée là durant encore des heures tandis que Tobias me cherchait encore dans le manoir. Étrangement, un sourire se désnna sur mes lèvres à l'évocation de ce souvenir que je préfèrerait oublier. A cette époque, notre famille était unie. A cette époque, nous pouvions encore nous considérer comme une famille. Et maintenant ? Que reste t-il de nos souvenirs ? Rien. Rancœur et colère, si ce n'est une once de regrets. Décidément, quel gâchis.

Je secouai la tête, tentant de refréner les images de notre famille encore souriante et heureuse qui me prenaient à la gorge. Je ne devais plus y penser, oublier, juste oublier ces moments de bonheur éphémère, celui d'une famille unie, aujourd'hui déchirée et meurtrie. Alors que je me concentrais sur la vision de mon ongle gauche pour ne plus penser à mon frère, un rayon de soleil se glissa entre les rideaux fermés du dortoir, comme pour venir me narguer. Je souris en me levant, l'avantage avec un orage, c'est le beau temps qui vient après ! Bien décidée à profiter des rayons du soleil, j'enfilais un jean et un tee-shirt,sur lequel je rajoutant un chaud gilet de laine pour me protéger de la fraicheur d'Octobre puis attrapa mon sac avant de sortir de la salle commune, comptant bien passer mon samedi après-midi au soleil, j'en profiterais pour faire mes devoirs pour la semaine tiens. Tandis que j'avançais vers la grande porte de bois massif, je voyais les élèves aller et venir dans le hall, en tenue décontractée pour le week-end, profitant de leur temps libre pour se reposer où pour travailler. On reconnaissait d'ailleurs nettement les travailleurs de Serdaigle qui se pressaient vers la bibliothèque aux fanfarons Poufsouffle qui trainaient dehors, même sans uniforme.

J'arrivais enfin dans le parc, j'aimais cet endroit, calme et paisible comparé à la cacophonie régnant continuellement dans la grande salle constamment bondée d'élèves et de professeurs. Ici je pouvais profiter d'un moment en solitaire, loin du monde, loin d'Emric, mais seule avec moi même et mes pensées. Mes yeux parcouraient l'étendue de verdure jusqu'à se poser sur l'un des endroits que je préférais dans tout l'école, au bord du lac, un endroit où je serais au calme, je m'assis tout en prenant le temps d'observer les rayons du soleil sur la surface plane de l'eau, si plane que le château s'y reflétait comme dans un miroir. Je commençais à sortir mes affaires de cours, j'avais une dissertation de deux parchemins à faire sur les vertus médicinales du bézoar. Je commençais à lire l'énoncé tout en prenant une cigarette dans mon sac, ma petite addiction. Laissant les rayons du soleil hivernal me réchauffer. La solitude a ses désavantages, certes mais je me laissais aller à apprécier cette douce tranquillité.


HJ: C'est pas super sorry.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



    regarde moi, assise dans l'ombre
    On peut tout cacher sous un sourire. Oui, parce que derrière ce geste anodin, symbole même d'une joie de vivre illusoire peut se cacher les blessures les plus béantes. La plupart des gens ne vont pas au delà de cette façade, de ce masque pourtant empli de faux-semblants. Au fond, un sourire n'est rien de plus qu'un magnifique mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: CALYPSO&BILLIE ; ❝ La jalousie est le tyran du royaume de l'amour ❞   Sam 3 Sep - 18:51

La nuit avait été calme pour Billie, un événement à marquer d'une pierre blanche. C'est donc avec un semblant de sourire qu'elle avait émerger de ce sommeil si revigorant, découvrant les visages fatigués de sa camarades de chambre. Quand elle leur avait demander ce qui s'était passer, l'une avait répondu qu'un violent orage avait eu lieu et que le bruit du tonnerre avait été tout bonnement terrible. Etonnée, elle n'avait pas voulu les croire jusqu'à ce qu'elle descende pour le petit-déjeuner et entende plusieurs premières années parler du chaos qui avait frapper la quiétude de cette nuit. Mais elle n'allait pas se plaindre, elle avait réussi à dormir et elle n'avait pas eu de nausées. Le plus beau était qu'elle avait une faim de loup et que rien ne l'arrêterait de manger. Sauf peut-être une tornade ou encore une carnage au milieu de la Grande Salle. Tout était bonnement délicieux, enfin elle avait pu remanger du bacon, ce qu'elle n'avait pas pu faire depuis ses premières nausées quelques semaines plus tôt. Mais comme toujours, elle ne s'autorisa pas la caféine ou encore la théine et du se contenter d'un jus d'orange car le lait n'était pas ce qu'elle préférait. Surtout sous sa forme liquide. Ce samedi était tout bonnement une bénédiction. Pourtant, alors que Billie allait croquer dans sa troisième tartine de confiture avec délice son regard se posa sur Tobias qui la regardait avec un regard perçant. Son coeur se serra et elle détourna les yeux avant de prendre la décison de remonter dans son dortoir. Mais une fois dans le Hall, son regard se posa sur les grandes portes et l'appel de la nature fut plus fort que tout. Heureusmeent elle avait mit un gros pull assez ample avec un jean, ce qui faisait que bien que le temps ne soit pas sublime elle pouvait déambuler un bon moment. Alors qu'elle allait sortir dans le Parc, une voix l'interpella. « McArthur, tu aurais deux secondes ? » Elle se retourna doucement pour tomber nez à nez avec Kyle Andrews, un garçon avec qui elle avait eu une petite amourette il y avait de cela pratiquement trois ans maintenant. Il avait été gentil, mais un peu trop collant et protecteur à ses yeux, plus exactement jaloux. Soupirant, elle croisa ses bras sur sa poitrine avant de prendre la parole. « Qu'est-ce que tu me veux ? » Le petit sourire qui naquit sur ses lèvres n'annonça rien de bon. « Tu est très proche de Victoire Weasley et je voulais savoir si tu pouvais lui parler de moi. Ce serait vraiment sympa. » Alors là, elle ne s'y attendait pas une seconde et son éclat de rire en était la plus grande preuve, elle tapota sa joue en lui disant que c'était sans espoir avant de reprendre son chemin en direction d'un coin qu'elle adorait dans le Parc. Beaucoup aimaient aller vers le Lac, mais elle s'était tout l'inverse et elle s'installait du côté des serres, sous un grand chêne qui était le répère idéal les jours de grosses chaleurs. Une fois arrivée, elle s'installa tranquillement en étendant ses jambes et en laissant son esprit vagabondé. C'était la première depuis qu'elle avait appris pour sa grossesse qu'elle se sentait à peu près bien dans sa peau, en accord avec elle-même en somme et c'était vraiment quelque chose qu'elle avait attendu. Pour que cela continue sur cette lancée, il allait falloir qu'elle annonce cette nouvelle à Tobias, ce qui était vraiment la chose la plus dure qu'elle n'aurait jamais à faire. Il avait le droit de savoir, après tout elle savait au plus profond d'elle-même qu'elle voulait garder ce petit être qui grandissait en son sein. Tellement perdu dans ses pensées, elle ne pris pas conscience du temps qui s'était écouler et revint à la réalité en entendant que des bruits de pas venant dans sa direction. De l'endroit où elle se trouvait, elle pouvait qui s'était mais la personne ne pouvait pas la remarquer ce qui était vraiment un avantage. Ce n'était autre que Calypso Gray, la soeur cadette de son petit-ami. Il ne fallait pas qu'elle la voie, non, elle resterait le temps qu'il faudrait mais elle ne voulait pas parler avec elle. Leur relation n'était pas facile c'était le moins que l'on puisse dire et elles n'avaient jamais rien fait pour arranger les choses. Pourtant quand elle la vit sortir une cigarette et l'attraper pour la portée à sa bouche, les mots passèrent les lèvres de Billie sans qu'elle ne le veuille. « Tu est en train d'envoyer onze minutes de ta vie en fumée. » Pourquoi pouvait-elle donc pas la fermer ? C'était la grande question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CALYPSO&BILLIE ; ❝ La jalousie est le tyran du royaume de l'amour ❞
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO]Libera,leDragon Noir, Profondeurs de la Jalousie.
» [Gaming Beatbox] Michael Jackson's Moonwalker -Billie Jean-
» Introduction à la Vie. 3 - Jalousie et solitude.
» Profondeur de la jalousie
» Ténacité : Pensées nocturnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HOGWARTS :: OUTSIDE OF THE SCHOOL :: PARC DE POUDLARD-
Sauter vers: