ADRIANE&EMRIC "A la recherche de tranquilité




 
NOUVEAU DESIGN + d'infos ici ♥️
GRAND TRI par rapport au rescencement et au trop-pleins de membres inactifs.
Si vous avez été supprimé par erreur vos fiches ne sont pas supprimés, ré-inscrivez !
Les maisons Serdaigles et Serpentards sont a privilégier !

Partagez | 
 

 ADRIANE&EMRIC "A la recherche de tranquilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emric B. Gray

SLYTHERINdixième année Plus petit kiki que Tobi


avatar

⚡ PAPERS : 143
⚡ POINTS : 13
⚡ ICI DEPUIS : 30/06/2011

MessageSujet: ADRIANE&EMRIC "A la recherche de tranquilité   Mar 2 Aoû - 19:48



ADRIANNE & EMRIC
Jour frileux sur l’Angleterre, très frileux. C’était un samedi, et les humeurs étaient toutes différentes à Poudlard. En règle générale, tout le monde était heureux d’être en week-end, de ne plus avoir à supporter les professeurs pendant deux jours. Mais ils avaient apparemment tous donné une quantité de travail monstrueuse à toutes leurs classes, que personne ne pouvait réellement en profiter. D’un autre côté, tout le monde se disait que comme il ne faisait vraiment pas beau, cela les motiverait à ne pas vouloir vadrouiller dehors, et donc ils travailleraient.. Mais il s’avère que le mauvais temps n’encourage pas au sérieux, cela encourage plus à la dépression. On entendait ces mots dans tous les couloirs « Il fait moche, c’est nul, j’aime pas ». Tous en train de se plaindre, tout le temps. Je ne supportais pas ça. Imaginez donc vers quinze heures de l’après-midi, lorsqu’on se retrouve entre Serpentards dans la grande salle commune au cachots, et que tout le monde se plains.. Autant je l’assume, je suis quelqu’un n’ayant pas un caractère toujours facile, mais je n’aime pas me lamenter sur quelque chose. Etrange peut-être, et je pourrais essayer de comprendre ces personnes. Mais justement, ma personnalité fait que je ne veux absolument pas essayer de les comprendre.

Aussi étonnant que ça puisse paraître, j’avais du travail, et je voulais travailler. Je peux généralement passer pour quelqu’un de peu sérieux, mais je désirais tout de même réussir un minimum mes études, pour prouver à tout le monde que j’en étais capable, et aussi à cause de mon ambition démesurée. Une autre raison ? Difficile de ne pas vouloir réussir quand on se retrouve avec la plupart des cours en commun avec son frère jumeau, et qu’on veuille à tout prix le battre. C’est pour cela qu’en ce week-end frileux, je me motivai à travailler. Mes livres sous un bras, parchemins, plume et encre dans l’autre, je m’installai sur une table de la salle commune, avec quelques élèves légèrement plus jeunes que moi. J’aurais pu aller autre part, dans la bibliothèque où j’aurais pu trouver de nombreux ouvrages pour m’aider, ou bien dans la Grande Salle réservée aux révisions à cette heure-ci, mais je n’aimais pas me mélanger aux autres maisons, préférant rester avec les verts et argents. Mais ce jour-là, ils m’agaçaient autant que des élèves de Gryffondor. Je commençai à ouvrir des livres, pensant pouvoir travailler tranquillement, quand je commençai à les entendre parler, en essayant de chuchoter, mais en vain. « Vivement l’été qu’on puisse travailler dehors, ou au moins faire des pauses dehors. » Puis un peu plus fort « T’as raison, j’en ai marre de ce temps, obligé de travailler » Puis toujours un peu plus fort, comme si l’humain ne pouvait pas essayer de parler moins fort en voulant répondre « J’ai envie de sauter par la fenêtre quand je vois ce temps » J’en avais assez. Ma patience est beaucoup trop faible dans ces cas-là, je ne pus me retenir d’approcher mon visage de cette fille qui venait dire ça, et lui glissa très doucement « Tu sais quoi, soit tu parles avec la même force de voix, soit c’est moi qui te jette par la fenêtre, d’accord ? » J’étais satisfait ? Les trois élèves me regardèrent quelques secondes, puis travaillèrent, en se chuchotant à une ou deux reprise quelque chose que je ne pouvais même point comprendre. Satisfaction, voilà le mot approprié pour cette situation. J’aurais pu être encore plus heureux si je ne fus pas dérangé par un sixième année, qui cria à l’ensemble de la salle commune si personne n’avait du parchemin à lui passer, au point de me faire sursauter alors que je venais de lire la première ligne de la page 54 du livre de potions. Ma réaction ne se fit pas attendre. Je sortis ma baguette d’un geste brusque, et lui lança un sortilège de Bloclang. Je me levai, en récupérant toutes mes affaires après avoir rangé ma baguette dans la poche, lui jeta un parchemin sur lui en m’en allant de cette salle, sous le regard de beaucoup d’élèves étonnés de ce genre de réactions entre camarades de même maison.

Où aller ? Je commençai à monter les marches, pour arriver rapidement au deuxième étage. L’idée ne se fit pas attendre, je me dirigeai vers les cuisines, là où je savais que je ne serais pas beaucoup dérangé, en tout cas je m’arrangerai pour garder ce territoire occupé. Malgré les mains pleines de bouquins, je réussis tout de même à chatouiller la poire sur le tableau, qui m’ouvrit l’endroit rempli d’elfes de maisons. Pourquoi n’y avais-je pas pensé plus tôt voyons ? Je pourrais travailler tranquillement, et être servi pour manger. C’était parfait pour cet après-midi où je n’avais pas d’autres choix que de faire les devoirs donnés. Je m’installai donc à une table, alors qu’un elfe de maison venait déjà de me ramener un met moldu français appelé un croissant tout chaud. J’ouvris mes livres, et croqua dedans en lisant quelques lignes. Je sentais que j’allais tout de même pouvoir travailler, si personne ne voulait me déranger bien entendu.. Pari perdu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriane K. Malefoy

RAVENCLAW ⚡ sixième année


avatar

⚡ PAPERS : 199
⚡ POINTS : 22
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: ADRIANE&EMRIC "A la recherche de tranquilité   Sam 6 Aoû - 11:46

200*320200*320


« Adriane & Emric »



Je me levais ce matin avec tout sauf la joie dans le coeur. Combien de tonnes de devoirs j'avais sur les bras ? Au moins une demi-douzaine en gros, tout le retard que j'avais pris cette dernière semaine. Je grognais donc quand mon réveil sonna alors que je l'avais moi-même programmé pour 5 heures du matin pour avoir le temps de m'entraîner au quidditch le matin et faire tout le reste l'après-midi. Je me pressais donc de m'habiller et, après être passée vite fait dans la Grande Salle prendre un ou deux gâteaux, j'étais partie sur le terrain, balai en main. Je sortis le vif d'or de la mallette que j'avais emprunté et passais ma matinée à scruter le ciel noir pour le trouver, en profitant pour m'exercer à voler encore mieux sur mon balai. J'enchaînais des figures, riant au vent et ce ne fut qu'après cinq bonnes heures et après avoir attrapé le vif que je rentrais dans la tour Serdaigle pour aller me doucher. En traversant la salle commune, je sentis tous les regards sur moi. J'entendis des bribes de conversation :

«On se demande bien pourquoi la Malefoy n'est pas à Serpentard. Elle préfère s'entrainer plutôt que d'étudier.»
«Rien à faire chez Serdaigle celle-ci.»


Vous voyez l'ambiance. D'habitude, mes camarades ne rechignaient jamais à la tâche mais là, c'était le week-end et ils avaient bossé dur toute la semaine. Le pire ? Il ne faisait pas beau et ça, ça ne pardonnait jamais. Je fonçais donc enfiler des vêtements propres après une bonne douche et redescendis, bouquins en main dans la Salle Commune qui se vida bien vite pour aller prendre le déjeuner. Je n'avais pas tellement faim et j'avais décidé de tout finir AVANT de manger. Je me plongeais donc dans mes rédactions, lectures et devoirs en tout genre. Je ne relevais la tête que trois heures plus tard c'est-à-dire à 14 heures de l'après-midi. Mon estomac gargouillait et je savais que le repas avait fini d'être servi. Je grognais, fini ma dernière rédaction sous l'oeil impressionné de certains qui venaient de me critiquer. Je me relevais enfin, toute ankylosée et ramenais mes livres dans ma chambre. Je me souviens ensuite juste m'être installée sur mon lit. Deux minutes après, Morphée m'avait emportée.

J'ouvris des yeux encore plein de sommeil à cause de mon estomac grondant et me mis debout comme un automate. J'enfilais mes chaussures, enlevais ma cravate et avançais presque comme un zombi pour sortir de la salle commune où tout le monde travaillait encore. J'adressais un immense sourire à mon meilleur ami et à Calypso et fini par arriver en bas de la Tour Serdaigle. J'avais faim et seul mon estomac était capable de penser, je dormais encore debout. Je me dirigeais donc vers les cuisines où j'avais l'habitude d'aller. J'aimais bien les elfes de maison et leur compagnie ne me dérangeais pas. Ils étaient amusants même. J'ouvris donc les portes sans même y réfléchir et me faufilais dans les cuisines, piquant ce que je trouvais et ce qui pourrais me rassasier. C'est alors que je vis un autre élève assis pas loin de moi. Je le dévisageais puis m'avançais vers lui :

«Tobias, qu'est-ce que tu fais ici ?»

Je m'assis à côté de lui, sachant bien qu'il m'inviterait de toutes manières à le faire. Il avait l'air de plancher encore sur une bonne tonne de devoirs. Le pauvre. Je lus l'intitulé de la leçon et fis la grimace. Beurk, des potions. Je déteste le cours de potions. C'est ma soeur qui y excelle. Mon frère aussi mais certainement pas moi. Pourtant, j'attendis que le blondinet me salut avant de continuer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://get-it-right.forumpro.fr/
 
ADRIANE&EMRIC "A la recherche de tranquilité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recherche] Technic 8292: l'élévateur à nacelle
» [Recherches] Recherche Bionicle 8942 Jetrax T6.
» Recherche de joueurs pour Axis & Allies Miniatures
» [Recherche] Borne arcade type Arcades 25 / N'STYL 25
» [RECHERCHE] Big Jim collection SPY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HOGWARTS :: SECOND FLOOR :: CUISINES-
Sauter vers: