intrigue n°1 ☞ VESTIAIRES GRIFFONDOR




 
NOUVEAU DESIGN + d'infos ici ♥️
GRAND TRI par rapport au rescencement et au trop-pleins de membres inactifs.
Si vous avez été supprimé par erreur vos fiches ne sont pas supprimés, ré-inscrivez !
Les maisons Serdaigles et Serpentards sont a privilégier !

Partagez | 
 

 intrigue n°1 ☞ VESTIAIRES GRIFFONDOR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tobias E. Gray

Tσъу ×× Fondateur
Playmate à gros kiki.


avatar

⚡ PAPERS : 979
⚡ POINTS : 294
⚡ ICI DEPUIS : 19/06/2011

MessageSujet: intrigue n°1 ☞ VESTIAIRES GRIFFONDOR   Mer 20 Juil - 12:30


PIAFS VS CHATONS



Oyéééé oyéééé braves sorciers venus pour l'occasion. C'est aujourd'hui le grand jour ! La saison de Quidditch commence, comme à son habitude, par un match opposant les deux finalistes de l'an dernier. Ainsi donc, les piafs hargneux, champions en titre dirigés par la magnifique Calypso Gray, vont affronter les légendaires et talentueux, chatons rondouillards commandés par personne d'autre que James Potter ! Ce match est déjà qualifié de finale avant l'heure ! Cependant, devons-nous rappeler qu'il ne s'agit que d'un match d'ouverture, donc un match amical ? Les deux équipes sont pressées d'en découdre ! En effet, il y a un an, les Piafs, l'équipe de la maison de Rowena Serdaigle, ont dérobé la victoire à l'équipe des Chatons, les Griffondor de Godric Griffondor ! Au cours d'un match pleins de rebondissements, la victoire n'était qu'à dix points des chatons, les piafs étaient menés par soixante points d'écart ! Mais la main magique et le talent sur sa Comète 290, Adriane Malefoy a privé les chatons de la victoire en se saisissant du vif d'or à quelques minutes de la fin du match ! Ainsi, Serdaigle a remporté la coupe de Quidditch, mais aujourd'hui, les piafs remettent leur titre en jeu ! Les équipes sont plus déterminées les unes que les autres à gagner alors sorciers et sorcières de l'école, ou non, invités pour l'ouverture, curieux, prenez place dans les gradins, n'oubliez pas d'acheter de quoi grignoter, de supporter votre équipe et d'avoir des ongles à ronger, car ce match est à ne rater sous aucun prétexte ! Les piafs contre les chatons, ici, à Poudlard pour 14h30 ! Dragnus Kepner, le célèbre reporter de la gazette sera présent pour assister au match et ira lui-même dans les vestiaires pour recueillir les appréciations des joueurs quelques temps avant le match !


Ce poste ne concerne que les joueurs de l'équipe de Griffondor. Personne d'autre, à part les pnj ne sont autorisés à poster.
Vous avez donc la possibilité de poster ici jusqu'à l'ouverture du match. Dedans, vous parlerez de votre préparation et votre capitaine devra vous faire un petit discours. Le PNJ Dragnus Kepner viendra aussi pour recueillir vos impressions.
Vous postez les uns après les autres jusqu'à ce que le PNJ vous arrête pour l'ouverture du match.
Si vous avez un doute pour poster, n'hésitez pas à contacter le staff pour éviter une erreur !
Amusez-vous ! Mais attention, le danger est peut être tout prêt...










. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: intrigue n°1 ☞ VESTIAIRES GRIFFONDOR   Mer 20 Juil - 13:42


    Le réveil était plus que difficile et Billie soupira en sentant qu'on la secouait pour la sortir des limbes du sommeil, elle ne voulait pas quitter la chaleur plus qu'agréable de son lit. Pourtant au bout d'un moment qui lui sembla interminable, elle décida d'ouvrir les yeux pour envoyer balader celle qui voulait la réveiller. Tout de suite elle remarqua au-dessus d'elle le visage de Penny Wordland qui avait un petit sourire sur les lèvres. « Il faut que tu te lève, James est déjà debout et il demande à voir tout le monde le plus rapidement possible. » La jeune blonde soupira avant de tirer à nouveau la couverture sur son visage et se tourner sur le côté pour essayer de retrouver le sommeil. Elle n'avait pas du tout envie de se lever et cela depuis qu'elle avait reçu une lettre de sa mère lui annonçant qu'elle devait obligatoirement rentrer pour les vacances de Noël. C'était la pire nouvelle de l'année. Il y avait encore quelques petites choses à régler par rapport au décès de son père et un jeune couple avait été intéresser par leur maison. Cela lui crevait le cœur de devoir se séparer de ce lieu si particulier, mais elle ne voulait plus vivre là-bas. Il lui fallait donc rentrer pour signer les papiers de vente puisque elle en était l'héritière. Sa mère aurait pu ce déplacer, mais elle n'en avait apparemment pas le temps. « Dépêche-toi, je viens de le croiser et il a dit qu'il trouverait un moyen de monter pour te bouger... Il sera capable de le faire. » Excédée, elle repoussa les couvertures et passa devant sa camarade avec un regard noir avant d'aller s'enfermer dans la salle de bain sous les protestations de ses colocataires. Pendant près d'une demi-heure elle resta sous la douche pour essayer de se détendre avant de sortir et passer sa tenue de Quidditch. Avec un sort elle sécha ses cheveux avant de sortir sous le réprimandes des filles qu'elle ignora en sortant de son dortoir. Il y avait quelques personnes dans la salle commune qui essayait de faire des pronostics par rapport au match. C'était tout ce qu'il y avait de plus amical, mais tout le monde avait l'air d'avoir envie de parier de l'argent. Tout ce que Billie savait était qu'elle allait se défouler sur le terrain et que les mauvais coups allaient pleuvoir. Il fallait qu'elle exorcise et même si cela devait tomber sur des innocents. « Bonne chance Billie. » Elle lança un signe de main en remerciement au première année qui venait de lui parler avant de quitter la pièce pour descendre prendre son petit-déjeuner, son estomac était nouer, mais il fallait qu'elle avala quelque chose. Pendant sa descente pour la Grande Salle, elle croisa bon nombres d'élèves qui lui souhaitèrent bonne chance ou alors qui essayait de la déstabiliser en lui disant que les Gryffondor allaient se faire littéralement écraser. Cela lui passait par une oreille et ressortait aussitôt par l'autre, elle répondait aux abrutis par le silence, c'est ce que son père lui avait toujours dit. A sa table, elle s'installa dans un coin, toute seule et mangea rapidement un toast et avala une tasse de thé avant de repartir aussitôt pour aller rejoindre les vestiaires. L'avantage était qu'elle n'avait pas à se déplacer avec son balai, elle le laissait toujours là-bas pour être plus libre de ses mouvements. En poussant la porte de bois, elle vit quelques uns de ses collègues tranquillement installer à parler et James Potter qui n'était pas encore arriver. C'était un comble, dire qu'elle aurait pu dormir encore un peu. Elle s'installa sur le banc à proximité de son casier avant de commencer à se mettre en condition pour le futur match.


Dernière édition par Billie McArthur le Lun 25 Juil - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eathenial L. Woodhouse

GRYFFINDOR ⚡ huitième année


avatar

⚡ PAPERS : 319
⚡ POINTS : 12
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: intrigue n°1 ☞ VESTIAIRES GRIFFONDOR   Lun 25 Juil - 17:12

Les dortoirs s'agitaient, tels deux fourmilières au travail. Dans la salle commune, des petits groupes d'étudiants piaillaient comme des oisillons sortis du nid ; ils essayaient de se convaincre des grandes chances de victoire de la maison rouge et doré. Certes, c'était une probabilité puisque, pendant les entrainements, l'équipe s'était montrée soudée et efficace. Néanmoins, enfoncé dans le fauteuil devant la cheminée sans flamme, Eathenial ne se laissait pas aller aux faux espoirs et pronostics. Rien n'était joué d'avance, il le savait mieux que personne. Aujourd'hui, il allait évoluer sur le terrain aux yeux de tous pour la première fois. Il était un habitué du vol en balais, le pratiquait depuis plusieurs années avec une aisance qui lui avait permis de décrocher, cette année, le poste de gardien. Néanmoins, c'était la première fois qu'il jouerait devant un public et sa nature misanthrope jurait absolument avec un tel projet. Sa nuit avait été des plus agitée, il avait quitté le dortoir des garçons au petit matin ; aucun des joueurs n'étaient encore réveillés. Il en avait profité pour se ruer sous la douche, y passer quelques temps en espérant que cela servirait à le détendre. Mais c'était faux : plus le temps passait et plus le jeune homme passif devenait anxieux. Ses doigts pianotaient nerveusement sur le tissu sombre du fauteuil tandis qu'un flot d'élèves lui souhaita bonne chance en sortant de la salle commune. S'animant un peu, il s'astreignit au calme et suivit le groupe d'élèves jusqu'à la Grande Salle. L'impression d'être observé était étrange. Il n'avait pas l'habitude d'être sous le feu des projecteurs, il était un homme de l'ombre, et la folie contagieuse qui habitait les élèves de sa maison ne lui était nullement familière. Il s'installa au fond de la table, là où quelques autres de ses camarades tapotèrent son épaule en lui demandant s'il était en forme. Sans ouvrir la bouche, le rouge et or acquiesça avec un sourire pincé. Il ne put rien avaler mais passa le temps du petit-déjeuner à essayer de se rassurer : dès qu'il monterait sur son balais, l'angoisse disparaîtrait, ne resterait plus que la sensation de liberté qui s’abattrait sur lui comme sa sauveuse. Légèrement rassuré par cette conclusion, il s'écarta du flot d'élèves qui se pressaient derrières les portes de la Grande Salle et sortit du côté du parc. Pour une journée de novembre, le temps était plutôt à leur avantage. C'était au moins ça. Il suivit les sentiers au milieu des jardins, passant sous l'ombre des arbres en ne s'y attardant pas ; ses jambes n'étaient plus sous son contrôle, elles avançaient, le guidaient hors de l'agitation du château. Les années précédentes, il avait adoré chaque match disputé entre les maisons de l'école, précisément parce qu'aucune pression n'était sur ses épaules. Cette fois, c'était différent. Et, puisqu'il ne faisait jamais rien à moitié, il n'avait pas choisi le poste le plus facile, même si c'était certainement le plus exultant à son avis. Il se promena longuement dans les extérieurs de Poudlard, s'approchant des rives du lac aux eaux sombres, profondes et menaçantes, déviant du côté de la Cabane Hurlante, puis revenant sur ses pas. Le temps passa rapidement ; James leur avait donné rendez-vous dans les vestiaires, et Eathenial exécuta les ordres. Il fut le premier arrivé, s'installa sur un banc en laissant échapper un souffle plus contenu. Les vestiaires lui parurent un endroit rassurant, familier. Il était plus proche du but, c'en était moins perturbant ; l'inconnu devenait connu. Peu à peu, ils se remplirent de ses camarades, et un sourire s'installa bientôt sur ses lèvres lorsqu'il vit arriver l'une de ses amies les plus précieuses. Billie et lui étaient profondément différents mais avaient appris à les apprécier. « Bien dormi, Billie ? » s'enquit-il en se tournant vers elle. Interrompant le début de la conversation, le capitaine de l'équipe surgit par la porte, un grand sourire sur les lèvres, le regard un peu embarrassé. « Désolé les gars, je suis parti voler et j’ai perdu la notion du temps. Tout le monde va bien ce matin ? » Acquiesçant sans faire usage de sa voix, il glissa un ultime coup d’œil en direction de Billie - qui paraissait de mauvais poil - et se détourna afin de finir les préparatifs d'avant match.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: intrigue n°1 ☞ VESTIAIRES GRIFFONDOR   Lun 25 Juil - 17:48


    « Bien dormi, Billie ? » La jeune femme sursauta en entendant la voix de celui qu'elle considérait depuis maintenant huit ans comme son petit frère, elle n'avait même pas vu qu'il était déjà arriver. Son cœur se serra et elle essaya de peindre un sourire sur ses lèvres, mais c'était vraiment trop dur et elle failli remercier James de faire irruption sans qu'elle est eu le temps de répondre. Pour ne pas l'ignorer, elle lui fit un petit signe de tête avant de rebaisser les yeux sur ses mains qu'elle triturait depuis son arrivée dans les vestiaires. Son esprit était tout simplement en train d'essayer de mettre en place les pensées qui étaient en train de le traverser et elle guettait le mal de crâne. Tout lui tombait dessus depuis quelques semaines et elle avait l'impression que résister ne servait à rien et que craquer serait peut-être le plus facile. Mais voilà, son courage de Gryffondor l'empêchait de se laisser aller. Mais le sentiment qui l'étreignait le plus fortement, là tout de suite, s'était tout simplement la peur de monter sur un balai. C'était toujours une joie d'habitude, mais là, depuis qu'elle savait qu'un enfant grandissait en son sein, il fallait qu'elle fasse attention. Puis une partie de Quidditch était loin d'être une cure de jouvence, les coups pleuvaient et tout pouvait arriver. Bien entendu, Billie ne savait pas encore ce qu'elle allait faire par rapport à sa grossesse, mais elle ne voulait pas jouer l'inconsciente, même si elle était un peu trop impulsive par moment. Mais là, elle n'était pas la seule dans l'équation et elle devait le prendre en compte. « Désolé les gars, je lui partis voler et j’ai perdu la notion du temps. Tout le monde va bien ce matin ? » La plupart de ses coéquipiers répondirent à la question de leur capitaine sauf elle qui n'avait pas réellement envie de dire qu'elle aurait préférée être ailleurs qu'ici. Soupirant, elle passa une main dans ses cheveux pendant que Tobias s'imposa dans son esprit. Il devait très certainement ce poser des questions sur son comportement, mais elle n'avait pas encore trouver comment lui annoncer qu'elle attendait un enfant, que leurs existences ne seraient plus les mêmes. Les seules à être dans la confidence était Rose et Victoire qui l'avaient appris de la bouche de Mimi Geignarde. Elle n'avait pas pu leur cacher, non elles étaient des personnes de confiance et elle savait qu'elle pouvait compter sur elles en cas de problèmes. Mais ça ne l'aidait pas vraiment à se sentir mieux, Tobias aurait du être le premier a savoir qu'ils allaient avoir un enfant. Une drôle de sensation l'envahi et elle commença à réellement paniqué, se sentant vraiment mal elle se leva et quitta précipitamment les vestiaires sans même dire pourquoi à qui que ce soit. Une fois dehors Billie remarqua tout de suite la foule qui était en train de ce presser pour rejoindre les gradins. Il fallait qu'elle trouve un endroit où se poser un instant, seule. L'air frais lui faisait du bien et elle pris la décision de contourner seulement le bâtiment qui abritait les vestiaires avant de s'installer contre le mur. Là, elle se sentait un peu couper du reste de l'école même si elle pouvait entendre le bruit de la foule et quelques bruits provenant des vestiaires. « Foutu galère... » Il n'y avait qu'à elle que ce genre de chose arrivait, un bébé, à son âge... Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher d'être heureuse à la perspective de porter l'enfant de l'homme qu'elle aimait, un mélange de leurs deux êtres. Mais voilà, ils n'avaient que vingt ans et encore la vie devant eux. Puis ses études, comment est-ce que cela allait se dérouler, car il était hors de question qu'elle mette sa carrière entre parenthèse. Tout du moins, sa future carrière. Sans s'en rendre compte, elle posa l'une de ses mains sur son ventre encore plat et commença à parler à cet enfant qui lui posait déjà tant de questionnement. « C'est pas de ta faute tout ça, il faut juste que j'apprenne à gérer maintenant, je ne suis plus toute seule... » Un bruit de pas la fit sursauter et tout ce qui lui traversa l'esprit est qu'elle espérait que la personne n'avait pas entendu sa phrase qui pouvait être assez révélatrice. Quand l'inconnu fut dans son champ de vision, elle soupira avant de retirer doucement la main de son abdomen. « Qu'est-ce que tu fait ici ? »


Dernière édition par Billie McArthur le Jeu 28 Juil - 10:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie McArthur

Billie ♥ She can turn herself into a bitch

avatar

⚡ PAPERS : 399
⚡ POINTS : 57
⚡ ICI DEPUIS : 28/06/2011

MessageSujet: Re: intrigue n°1 ☞ VESTIAIRES GRIFFONDOR   Jeu 28 Juil - 11:12


    « Moi aussi je suis content de te voir. Tu vas bien Billie ? Ca te ressemble pas de partir comme ça, t’es toujours dans mes pattes d’habitude à me chercher … Je peux comprendre que tu veuilles pas m’en parler parce qu’on est pas les meilleurs amis du monde mais dis-moi que ça va parce que j’ai l’impression que t’as peur et ça non plus ça ne te ressemble pas, pas quand on parle de Quidditch en tout cas. » Elle soupira, il avait réussi à voir qu'elle avait peur de monter sur un balai et sans aucunes raisons apparente, tout du moins pour lui. Mais elle ne pouvait pas lui que ça peut était de prendre un coup pendant le match, surtout qu'elle était plutôt du genre à les chercher lors des rencontres. Comment est-ce qu'il prendrait le fait que l'un de ses poursuiveurs attendait un enfant et que pour cela il allait devoir quitter l'équipe ? Non, elle ne pouvait pas lui avouer les vraies raisons, tout bonnement parce que Tobias n'était pas encore dans la confidence. Elle ne voulait pas que toute l'école soit au courant avant lui, déjà qu'il y avait trois personnes de trop qui le savait. Puis ce n'était pas à James qu'elle se confierait, tout n'était pas rose entre eux sans que pour autant elle le considère comme un ennemi. Ils se cherchaient et ils étaient plutôt bon à ce jeu. Soupirant, Billie passa une main dans ses cheveux avant de se remettre debout. « T'inquiètes James, tu sais bien que même avec la dragoncelle, je monterais sur mon balai et je ferais mon possible pour écraser l'équipe adverse. Puis avec ta tactique, on est sûr de gagner. » Elle fit quelques pas pour essayer de se convaincre de la véracité de ses mots, mais son cœur se serra quand elle s'imagina prendre un cognard dans le ventre. Il était impossible qu'elle fasse cela, il fallait qu'elle parle avec Tobias, mais elle pouvait pas le faire maintenant sinon le match n'aurait pas lieu... Sauf si il prenait le remplaçant pour jouer, mais il faudrait qu'elle donne une excellente raison et aucune ne lui venait à l'esprit. « J'ai beaucoup de choses en tête, j'avais besoin de m'éloigner un peu. » Son regard se posa sur James installer par terre et elle pensa immédiatement qu'elle devait être folle. C'était certainement le cas après tout. Avec sa mère qui lui prenait la tête pour la maison de son père et sa grossesse, ces nuits étaient vraiment courte, tellement que même ses notes commençaient à s'en ressentir. Ce qui voulait dire que si ça continuait sur cette lancée, elle pourrait dire au-revoir au Quidditch. Est-ce qu'elle le voulait ? Elle n'en avait réellement aucune idée, mais l'idée de ne plus ressentir cette sensation de liberté lui manquait déjà. Reprenant contenance elle tendit la main à James pour qu'il se relève avant de reprendre la direction des vestiaires. La foule était plus dense et en jetant un œil à sa montre elle remarqua que le match allait commencer d'ici une vingtaine de minutes ce qui allait obliger leur capitaine à raccourcir un peu son speetch. Ces co-équipiers allaient peut-être la remercier pour ça. En rentrant dans la pièce elle vit l'attrapeur en train de terminer de dessiner la tactique sur le tableau noir. Ils ne posèrent aucunes questions en la voyant s'installer à la place qu'elle avait quitter quelques minutes auparavant et faire comme-ci de rien n'était. Prenant sur elle, Billie se redressa un peu avec un sourire sur les lèvres avant de faire un clin d'œil à Eathaniel qui la regardait d'un drôle d'air. Lui aussi avait dû remarquer qu'elle n'était pas en grande forme, il fallait dire qu'ils passaient souvent du temps ensemble. « Bon vous-êtes prêt à aller écraser les Serdaigle ? » Le brouhaha reprit le dessus dans la pièce à l'intitulé de sa questions, détournant pour un moment les regards sur elle. Maintenant, il fallait juste qu'elle se mette en condition pour arriver à jouer sans paraître peureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnus M. Kepner

REPORTER ⚡ Farfelu & very curious man !
avatar

⚡ PAPERS : 2
⚡ POINTS : 4
⚡ ICI DEPUIS : 22/06/2011

MessageSujet: Re: intrigue n°1 ☞ VESTIAIRES GRIFFONDOR   Jeu 28 Juil - 18:44

Dragnus Kepner se trouvait aujourd’hui à Poudlard en déplacement pour la Gazette célèbre magazine des sorciers. Il devait couvrir le match de Quidditch qui se déroulait entre les Gryffondor et les Serdaigle. Premier match de l’année qui promettait d’être époustouflant car Dragnus se souvenait très bien de celui de l’année dernière et de la haine qu’allaient avoir les rouges et ors pour battre leurs adversaires. Il était parti assez tôt du bureau car de cette manière, il pouvait arriver pendant les préparatifs du match et être dans cette foule compacte des élèves pour trouver le dernier ragot à glisser entre les lignes de l’article. Le jeune journaliste ne se faisait aucune allusion, il savait que les ragots se vendaient beaucoup mieux que des articles complètement sérieux alors il était à la recherche de tout cela avant le match. Les lecteurs seraient aux anges s’il était le premier à découvrir qui était la petite amie du capitaine des rouges James Potter ou le copain de la capitaine des bleus Calypso Gray. Dragnus avait prévu d’aller faire un saut dans les deux vestiaires en leur disant qu’il voulait savoir les esprits de chacun avant le match pour son article mais il n’oubliait pas que c’était surtout le lieu où tout le monde se retrouvait avant le match et certaines fois on pouvait y trouver des choses intéressantes. Cependant, Dragnus n’oubliait nullement la politesse et comment lécher les bottes alors il alla tout d’abord à la rencontre de la nouvelle directrice de Poudlard, Isobel Pickleweed. La croisant dans un couloir, il la félicita pour l’organisation de l’événement, discuta quelques minutes et la laissa à ses occupations avant de redescendre près du terrain où de plus en plus d’élèves se pressaient pour trouver une place. Dragnus se débrouillait pour en arrêter le plus possible et leur poser des questions sur les joueurs, s’ils avaient entendu des rumeurs sur eux, qui ils allaient supporter, toutes sortes de questions qui n’avaient pas toujours de réponses très intéressantes mais que la plume à papotte rendrait superbement intéressant. Cette plume était vraiment un cadeau parfait que ses parents lui avaient fait quand il avait reçu sa place dans le magazine. Maintenant, il ne faisait pas un article sans l’utiliser. Après avoir passé plus d’une heure à essayer de sortir quelques choses des élèves de tous les niveaux, Dragnus regarda sa montre et s’aperçut que le match n’allait pas tarder à commencer. Il était grand temps pour lui de se rendre dans les vestiaires pour voir l’ambiance qui y régnait. Il décida de commencer par ceux des Gryffondor, les grands perdants de l’année précédente. Alors qu’il s’approchait de l’entrée, il vit Potter passer la porte avec une jolie blonde dont il ne tarderait pas à trouver le nom. Il l’avait son scoop, il l’avait ! Une fois qu’ils furent à l’intérieur, il avança un peu plus vite et ouvrit la porte pour se retrouver dans les vestiaires. Tous les regards se posèrent sur lui et il se contenta de sourire, la plume écrivant toujours à côté de lui. Il put voir James Potter le regarder d’un œil mauvais et les autres d’un air surpris. Dragnus se décida donc à parler : « Bonjour à tous équipe de Gryffondor ! Faites comme si je n’étais pas là, je viens voir l’ambiance des vestiaires avant le match, cela fait partis de mon travail. » Belle excuse en réalité parce que le rédacteur lui avait demandé de couvrir le match tout simplement mais ce genre d’astuces était ce qui lui permettait de toujours être le meilleur et il était confiant d’avoir une carrière pareille à celle de Rita Skeeter.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

<center>


<div style="font-family: Times New Roman; font-style: italic; font-weight: bold; font-size: 45px; letter-spacing: -2pt; text-transform: lowercase; text-shadow: 0px 0px 1px #BCA180; ">reporter charmant !</div><glee></glee><br><div [/center]

</center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily L. Potter

GRYFFINDOR ⚡ cinquième année


avatar

⚡ PAPERS : 218
⚡ POINTS : 13
⚡ ICI DEPUIS : 30/06/2011
⚡ AGE : 23
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: intrigue n°1 ☞ VESTIAIRES GRIFFONDOR   Mar 9 Aoû - 5:22



Une belle journée en perspective s’annonçait pour Lily Potter, qui allait disputer un autre match de quidditch contre les piafs, grands vainqueurs du tournoi de ce sport de l’année précédente. Comme tous les matins, elle s’était levée bien avant que le soleil n’éclaire les alentours de Poudlard. Alors que la noirceur était encore présente dans les dortoirs des filles de cinquième année des Gryffondor, Lily ouvrit les yeux après avoir dormit comme un gros bébé. Les joutes de quidditch étaient pour elle une réelle partie de plaisir et le stress n’aidait en rien à éprouver un tel sentiment de gaieté selon la benjamine des Potter. Elle était davantage concentrer lorsqu’elle était relaxée que lorsqu’elle angoissait. Puis, qui avait vraiment déjà vu Lily s’épouvanter pour autre chose que ses notes à l’école? Ses frères sûrement, mais décidément personne d’autre. Discrète et agile, Lily semblait faire extrêmement attention pour ne pas éveiller ses camarades de chambres. La jeune gryffondor sortit de son dortoir dans un silence parfait; comme si rien ni personne n’avait circulé. Elle avait rapidement enfilée son habit de quidditch avant de quitter sa chambre et apporter tout ce dont elle avait besoin, question de ne pas avoir à revenir à cet endroit avant la joute.

Personne n’était vraiment debout cette heure, mais elle savait que trop bien que plusieurs joueurs avaient eu du mal à trouver le sommeil la veille, ou encore qu’ils étaient déjà éveillés, en espérant presque désespérément de retomber dans les bras de Morphée pour une heure ou deux. Lily, quant à elle, aimait bien – ou plutôt adorait – se réveiller avant tout le monde. La tranquillité qui régnait dans le château était du bonbon à ses oreilles. Personne pour lui casser les pieds et, surtout, pas la peine de rechercher à ne pas se faire remarquer. Dans la salle commune des Gryffondor, Lily s’assit quelques minutes pour observer le feu qui s’éteignait tranquillement. Il ne restait plus que la braise que la jeune femme épiait avec un air d’incompréhension, mais essentiellement d’émerveillement. « Espèce de pyromane. » se traita-t-elle intérieurement. Lily était fascinée par la nature. Le feu, cette combustion créée à partir des trois éléments qui forment ensemble le triangle de feu, soit le comburant, le combustible et l’énergie d’activation était source de fascination pour plusieurs êtres humains. Moldus ou sorciers. Lily en faisait parti. Lorsqu’elle était encore à l’école moldue, les sciences étaient pour Lily une passion. Même si cette matière n’était pas enseignée aux sorciers de Poudlard, la science était pour la jeune Potter en partie une réponse à la vie. Lorsqu’elle avait le temps, la cinquième année faisait quelques recherches pour en découvrir plus sur la biologie, la chimie, la physique. Elle aimait vraiment ça. Enfin, tout ça pour dire qu’elle observait les flammes d’un regard hypnotisé.

Elle n’avala pas grand-chose ce matin-là. Lily n’aimait pas s’engouffrer avant un match de quidditch. Elle avait toujours eu peur de recevoir un cognard en plein ventre et de se voir ainsi obliger de régurgiter son déjeuner sur le terrain. Elle avala une pomme et un petit morceau de pain frais. Puis, elle se dirigea à nouveau vers la salle commune de sa maison après une petite marche dans l’école de sorcellerie. Là, elle y retrouva quelques personnes debout, majoritairement des membres de son équipe de quidditch. Elle salua de la tête chacun d’entre eux avant de s’installer sur fauteuil un peu à l’écart des autres. Elle attendit patiemment l’arrivé de James et de ses autres coéquipiers probablement encore endormis. « Tout le monde dans les vestiaires dans une heure et pas de discussion alors on active ! »

***

Lily n’avait pas perdu son temps. Elle s’était tout de suite dirigée vers les vestiaires des Gryffondor. Personne n’était encore arrivé. Elle en profita pour se préparer mentalement au match qu’elle allait disputer contre les Serdaigle. Après un moment, elle sortit des vestiaires pour prendre un peu l’air. Lorsqu’elle revint, Eathenial était là, il était seul. Elle lui fit signe de tête, question d’être polie et de dire bonjour avant de s’asseoir et d’attendre pour de bon le speech du capitaine qui était… son frère. « Désolé les gars, je suis parti voler et j’ai perdu la notion du temps. Tout le monde va bien ce matin? » Un hochement de tête à l’affirmative, voilà ce qu’offrit Lily à James en guise de réponse. Sa bouche était fermée et ça ne lui tentait aucunement de l’ouvrir pour dire oui, ça ne lui paraissait pas assez important pour l’effort que ça lui demandait. En fait, elle n’était pas paresseuse, elle pensait seulement que c’était inutile de crier haut et fort qu’elle allait bien. Elle était néanmoins surprise quand ses camarades gardèrent aussi le silence. Ils étaient probablement vraiment poqués et fatigués, contrairement à elle qui était en pleine forme.

« Bonne chose, aujourd’hui on n’aura pas la pluie. Et si tout le monde pouvait se réveiller … » « On dort pas tous encore James. » ne pu s’empêcher de dire dans sa barbe la jeune batteuse. Personne ne l’avait entendu et ça ne la dérangeait pas. C’était une mauvaise habitude de toujours vouloir avoir le dernier mot avec son frère aîné. Il fallait qu’elle arrête cela. Ce n’était pas saint selon elle. Sinon, c’était vrai que le beau temps était pour l’instant avec eux, mais le soleil rayonnait autant pour les Chatons que les Piafs Pour Lily, jouer sous la pluie ou sous un gros soleil, ne changeait rien à sa propre tactique de jeu : se concentrer et faire le meilleur d’elle-même. Voilà se qui faisait d’elle une bonne joueuse.

Sans le dire à personne Billie était sortit des vestiaires brusquement. Lily regarda son frère d’un œil insistant, comme toute l’équipe le fit. Il était le capitaine et il devait se charger de remonter le moral de ses troupes. C’était son devoir d’aller voir la jeune blonde pour savoir se qui n’allait pas. Ou du moins pour l’encourager. Il partit heureusement à sa « rescousse » ne laissant pas son équipe sans indications. « Quelqu’un peut finir de dessiner la tactique ? On doit la revoir une dernière fois avec les plans de secours. Je m’occupe de Billie. » La jeune Potter se doutait bien que quelqu’un allait se lever pour réexpliquer au groupe encore une fois la tactique. Cette tactique, celle que James avait tant répéter lors des entraînements. Celle qu’ils avaient tant pratiquée. Un poisson se serait souvenu de la tactique, il aurait au moins eu une impression de déjà vu tant ils l’ont revue en boucle et sans cesse. Lily écouta tout de même, qu’avait-elle d’autre à faire de toute façon? Rien.

« Bon vous-êtes prêt à aller écraser les Serdaigle ? » C’était bien Billie. Du moins de ce que Lily pouvait bien en connaître. Toujours prête à aller affronter l’équipe adverse, à les détruire. Les chatons commencèrent à parler. L’ordre était défait, une ambiance d’avant match s’installa rapidement. Quant à la jeune cinquième année, elle, garda le silence. Elle savait très bien que s’emballer trop vite ne menait qu’à la perte, rien de moins.

« Bonjour à tous ! Je ne vous dis pas combien le match d’aujourd’hui est important pour l’équipe, vous le savez déjà. J’aimerais que nous repassions une dernière fois sur la tactique au cas où quelqu’un … » « ...l’aurait oubliée. » continua Lily alors que Dragnus Kepner entrait dans la salle des joueurs. « Bonjour à tous équipe de Gryffondor ! Faites comme si je n’étais pas là, je viens voir l’ambiance des vestiaires avant le match, cela fait partis de mon travail. » Cet énergumène de journaliste toujours à la chasse aux potins. Ces articles n’intéressaient pas la jeune Potter, encore moins ses intentions. Elle l’associait beaucoup à Rita Skeeter qu’elle n’admirait pas pour un misérable sous. « Je suis désolé si je vous manque de respect monsieur Kepner mais vous n’avez rien à faire ici. Ce sont les vestiaires des joueurs et je ne veux aucun intrus à l’intérieur et à ma connaissance vous n’êtes pas un joueur je me trompe ? Je vous pris de nous laisser s’il vous plaît, aller vous installer au lieu de perdre votre temps. » Lily était fière de son frère, mais Dragnus ne partit pas pour autant du vestiaire réservé aux joueurs de gryffondor. « Bien alors, l’attrapeur je ne peux rien te dire, tu fais ton job. Les autres, vigilance extrême d’accord ? Les batteurs, faîtes attention que les cognards n’atteignent pas notre gardien, on ne tiendra pas longtemps sans lui alors qu’on peut se passer d’un poursuiveur à la limite. Soyez vigilant au moindre détail et surtout, essayer de capter la tactique de jeu de l’équipe adverse dans les cinq premières minutes, on adaptera la notre à la leur compris ? » La jeune sœur du capitaine avait écouté et compris, mais Kepter la dérangeait. En temps normal, elle l’aurait laissé pourrir là, mais sa présence l’agaçait vraiment, mais alors là vraiment bigrement. La jeune Potter regarda Dragnus qui se tenait à quelques pieds d’elle seulement. Elle le dévisagea puis dit ses premières paroles adressées à quelqu’un de la journée. « Monsieur Kepter, êtes-vous atteints de surdité? Parce que James vient de vous demander de quitter l’endroit, ce que vous avez omis de faire. Sinon peut-être pouvez-vous inventer des potins ridicules après le match, ce n’est pas le moment, même si c'est "votre travail". Vous êtes peut-être aveugle finalement? Vous n'avez rien qu'à dire dans votre article bourré de mensonges que Lily Potter est une petite sotte pas polie colérique qui jette les journalistes sans défense en dehors des vestiaires avant un match de quidditch. Que l'atmosphère est très tendue à cause d'elle et qu'elle est épouvantablement ridicule. Allez-y, si vous partez d'ici, je vous permets d'écrire tout ceci sur moi! » Ouf ça faisait du bien après tout, chialer. Disons que ce n'était pas un article de journal qui allait détruire sa réputation. Et puis, quelle réputation après tout? Elle se foutait complètement de tout ce que tout le monde pouvait bien penser d'elle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: intrigue n°1 ☞ VESTIAIRES GRIFFONDOR   

Revenir en haut Aller en bas
 
intrigue n°1 ☞ VESTIAIRES GRIFFONDOR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tueur + résolution d'un défis d'intrigue
» Brainless le full intrigue ? Peut etre pas...
» deck " catelyn anti intrigue
» INTRIGUE N°2 ▬ Let's build there future with some perpend of there lives.
» [Intrigue] Introduction "La recherche"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HOGWARTS :: OUTSIDE OF THE SCHOOL :: TERRAIN DE QUIDDITCH-
Sauter vers: