DRUCILLA&EMRIC "Rencontre mystère ?




 
NOUVEAU DESIGN + d'infos ici ♥️
GRAND TRI par rapport au rescencement et au trop-pleins de membres inactifs.
Si vous avez été supprimé par erreur vos fiches ne sont pas supprimés, ré-inscrivez !
Les maisons Serdaigles et Serpentards sont a privilégier !

Partagez | 
 

 DRUCILLA&EMRIC "Rencontre mystère ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emric B. Gray

SLYTHERINdixième année Plus petit kiki que Tobi


avatar

⚡ PAPERS : 143
⚡ POINTS : 13
⚡ ICI DEPUIS : 30/06/2011

MessageSujet: DRUCILLA&EMRIC "Rencontre mystère ?   Lun 18 Juil - 21:36



DRUCILLA & EMRIC
Le mois d’octobre venait déjà de débuter dans les environs de Poudlard, et pour beaucoup, ce n’était pas la première fois que l’on voyait le temps maussade venir dans le parc à cette période, alors que l’on commençait à avoir du travail, et que beaucoup préféraient travailler plutôt que de rester dans le château sans rien faire, ou d’aller dehors au risque de commencer à avoir froid. Pourtant ces derniers temps, certains garçons de l’école aimaient beaucoup de rendre sur le toit de l’école. Lieu assez insolite, car il n’y a jamais beaucoup d’activité sur un toit, l’espace où l’on peut se déplacer étant assez restreint, et mieux vaut ne pas trop s’aventurer trop loin sous peine de glisser et de faire une chute grave. C’était en partie pour cette raison que les professeurs ne conseillaient vraiment pas d’y aller, et pouvaient même aller jusqu’à sanctionner s’il voyait des personnes là-bas. Il était toujours plus intéressant de rester dans le château ou d’aller dans le parc si l’on voulait prendre l’air, surtout quand on est à Serpentard, et que l’envie nous prend de nous moquer des autres maisons. Mais en ce moment, les étudiants de cette école si prestigieuse, qui étaient pourtant ici depuis bien trop longtemps, avaient l’impression que la magie opérait sur ce toit, si l’expression est permise ici, car la magie était partout à Poudlard. Mais là, ce n’était pas celle que l’on avait l’habitude. Les garçons de la maison du serpent avaient eu l’occasion de remarquer que dès que l’un d’entre eux y montait, il y croisait une jolie demoiselle, et finissait toujours par obtenir un rendez-vous, un beau sourire, un baiser.

Cela m’amusait beaucoup. Je ne croyais pas aux coïncidences, au coup de foudre, à un lieu qui prédestinait à trouver l’amour, tout ça n’était que balivernes à mes yeux. Pour moi, la vie était faite d’occasions à saisir, d’expériences à tenter, et ces gens qui disaient avoir rencontré son âme sœur parce qu’elle s’était rendue dans un lieu où l’on ne pouvait que rencontrer l’amour, ces personnes étaient justement celles qui n’osaient pas saisir les occasions qui se présentaient, et qui ne pouvaient charmer l’autre qu’en se disant que le lieu était fait pour. Sottises, tout ça. Cette rumeur n’avait encore pas parcouru toute l’école, mais quand j’entendis ceci, je ne pouvais m’empêcher d’en rigoler avec mes amis. Serpentards, eux aussi, et dragueurs eux aussi. Nous avions tous à peu près la même vision d’esprit, par rapport à la vie et surtout par rapport aux filles, mais tous avaient envie de voir de leurs propres yeux si tout ça était vrai. « Il faudrait aller voir quand même une fois, juste par curiosité ! ». Je ne pouvais m’empêcher de riposter « Arrêtez les mecs, si vous voulez vous faire une fille vous n’avez pas besoin de ça, franchement » « Tu devrais quand même y aller Emric. T’as rien à perdre, soit tu dragues, soit tu prends l’air, et tu nous diras comment c’était. ». Vraiment n’importe quoi, je ne voulais pas perdre mon temps à ça, autant aller draguer directement quelqu’un au lieu d’attendre comme ça.

Mais arrivé le soir, aux environs de 20h, le soleil était pratiquement couché, et pourtant je n’étais pas d’humeur à me cloitrer dans ma chambre juste parce qu’il faisait nuit. Le repas du soir s’achevait dans le Grande Salle, et l’heure n’étant pas trop tardive, je me permis de monter toutes les marches du château, pour aller jusqu’au dernier étage. Je n’étais vraiment pas habitué à aller jusqu’ici, car ici se trouvait la salle commune des rouges et or, cette couleur était bien évidemment prédominante à cet étage ? Etant en minorité ici, je ne me privai pas de jeter un regard noir à tous ceux qui m’observaient en se demandant probablement ce que Emric Gray faisait dans les parages, et je me dirigeai vers le fameux passage menant au toit. J’empruntai donc ces escaliers légèrement étroits, ma baguette allumée à la main, accroché à mon gilet, en veillant à ce que personne ne m’ait trop remarqué derrière moi, et je me retrouvai sans plus attendre sur ce fameux toit. Je ne pouvais qu’avouer que la vue splendide ne me laissait pas indifférent. Les dernières lumières du soleil n’allaient pas tarder à partir, tandis que l’on pouvait voir des centaines d’étoiles dans le ciel, et une vue imprenable sur le parc et l’immense lac. Pourquoi ne venais-je pas plus régulièrement ici ? Probablement car il me fallait gravir huit étages de la salle commune jusqu’ici, ce qui était beaucoup trop risqué, surtout la nuit. Mais je n’avais pas oublié les raisons pour lesquelles j’avais voulu venir au départ. Je savais pourtant que cette raison était plus que stupide, aucune fille ne viendrait ici, ou alors aucune jolie, et même s’il y en avait une, ça aura été un pur hasard, rien en rapport avec certains effets possibles du toit. S’il n’y avait pas la vue magnifique, je serais aussitôt reparti. Mais mon gilet sur les épaules à cause du froid, je ne pouvais plus bouger pour l’instant, et ce petit moment de tranquillité me séduisait énormément. Pourvu que si l’on me dérange, que ça vaille le coup.


Je sais, histoire tordue, mais ça m'amusait ^^


Dernière édition par Emric B. Gray le Mar 19 Juil - 15:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C. Drucilla Heathcliff
SLYTHERIN9 ème année
we will all laugh at gilded butterflies.
avatar

⚡ PAPERS : 133
⚡ POINTS : 17
⚡ ICI DEPUIS : 11/07/2011

MessageSujet: Re: DRUCILLA&EMRIC "Rencontre mystère ?   Mar 19 Juil - 0:18






    Le mois d’octobre, sa grisaille, ses journées maussades qui vous rendent dépressif et fatigué. L’amas de travail qui vous arrive alors que vous n’avez rien demandé et votre flemmardise qui se déchaine. Enfin ma fainéantise car moi Drucilla Heathcliff je ne suis jamais été studieuse. Enfin, mes points restent toujours largement au-dessus de la moyenne pourtant les cours me fatigue toujours plus qu’ils ne m’instruisent. « Crystal, tu viens on va faire un tour au lac, parait que Gray va toujours là-bas pour draguer ! » Emric Gray, charmeur de ses dames, si la luxure avait eu un nom elle aurait surement pris le sien. Un sourire sarcastique s’afficha sur mon visage. Que je les trouvés niaise et totalement futile. Elle n’avait que ce nom en bouche Emric, et je n’avais qu’une envie leurs faire avaler leurs robes de sorcière. Bien entendu, je n’avais jamais vraiment été indifférente au charme de celui-ci mais soyons sincère qui ne l’aurais pas été ? Combien de soirée avais-je passé à jouer avec lui. La séduction est notre credo, sans vraiment le vouloir ou l’admettre Emric me ressemblait énormément dans son coté séducteur et fêtard. Mais voilà, Emric rester un coureur de jupon, un infâme petit rigolo briseur de cœur. Combien de fois avais-je entendu chougner quelqu’un d’autre que mimi-geignarde dans les toilettes des filles ? Pourtant Emric n’y était jamais vraiment pour grand-chose, il se contentait d’être beau pour les attirer. « Et le toit vous avez essayé ? Apparemment la rumeur dit qu’on y trouverait l’âme sœur, et si vous y croisé Emric ? » Elles me regardèrent stupéfaite puis rire toutes de bon cœur. « On tiens de source sûre que Emric à dit que tout cela était n’importe quoi qu’il n’y croyais pas et qu’il n’irais pas ! » Je laissais donc ses chère serpentarde se préparant pour le parc. « Bon et bien va pour le toit alors. » Elles me regardèrent incrédule comme-ci aller où Emric ne risquai pas d’apparaitre était véritablement une énième bêtise. Mais je sentis dans leurs regards presque un soulagement, car même si elles ne l’avouaient pas elles savaient pertinemment qu’entre Emric et moi lors de nos soirées arrosé il se passait toujours quelque chose. Je n’avais jamais cru au coup de foudre, ni à l’amour en lui-même j’étais trop têtu pour m’accrocher à un homme, à une chimère.

    J’enfilai alors ma cape de sorcière la plus chaude pour monter sur le toit, gravir les 8 étages me laissa à bout de souffle lorsqu’enfin je gravis la dernière marche. Mon soupir de soulagement dérangea alors quelqu’un que je reconnu alors dans un soupir de lassitude cette fois-ci. « Emric Gray … » Comme par enchantement le jeune homme avait changé ses plans. Je regardais Emric avec malgré moi un sourire renfrogné. Que faisait le beau Emric ici alors que son fan club se trouvait quelques étages plus bas dans le parc. « Ton fan club t’attend dans le parc, et alors que je pensais pouvoir t’échapper ici, tu es la … » Je m’approchais doucement histoire de ne pas tomber du toit. L’atmosphère me détendit, je me sentis alors très calme et la présence de celui à qui je me refusais ne me paraissait plus si dérangeante. Je m’assis à ses côtés. Mes yeux émeraudes se tournèrent vers lui. « Alors Gray, heureusement que tu ne crois pas à cette stupide histoire de coup de foudre sur le toit sinon cela voudrais dire que je suis la femme de ta vie … » Mon rire qui suivis fut sincère et doux contrairement à d’habitude. La vue imprenable me rendait moins hargneuse, froide et hautaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emric B. Gray

SLYTHERINdixième année Plus petit kiki que Tobi


avatar

⚡ PAPERS : 143
⚡ POINTS : 13
⚡ ICI DEPUIS : 30/06/2011

MessageSujet: Re: DRUCILLA&EMRIC "Rencontre mystère ?   Mer 20 Juil - 15:55



DRUCILLA & EMRIC
Déjà quinze minutes que j’attendais en haut de ce château, à regarder le paysage, à faire tourner ma baguette dans la main. A vrai dire, je commençais déjà à trop réfléchir sur moi, et ce n’était pas bon signe. La seule pensée assez intéressante que j’avais eu était que ce toit serait un endroit assez sympathique pour s’entraîner, peut-être au combat, ou prendre des objets pour s’amuser. Il y avait peu de chance que l’on soit dérangé, et puis avec une vue comme ça, on ne pouvait que faire un bon entraînement. Je préférais penser à cette idée, ou bien au paysage que j’avais devant moi, qui maintenant ne laissait apparaître plus aucune lumière du soleil, au lieu de penser à moi, ma vie. J’étais pourtant humain, et ne pouvais m’empêcher de me remettre parfois en question, mais je détestais ça par-dessus tout. Alors la prochaine pensée qui revint dans mon esprit, celle que je n’aurais pas dû venir ici. Surtout que d’où j’étais, et même dans l’ombre, je pouvais apercevoir des silhouettes féminines qui rigolaient. Bon, d’accord, ces filles là, je ne pense pas qu’elles auraient été ma cible, mais il est toujours bon de draguer pour rigoler un peu. Mais leur rire m’agaçait déjà, et je sentais que finalement, aller dans le parc n’aurait pas été une idée fantastique.

Mais voilà qu’au moment où j’envisageai de partir d’ici, et satisfait de dire à mes compagnons verts qu’il n’y avait aucune fille qui n’était apparue, et donc qu’une fois de plus j’avais raison, j’entendis des bruits de pas, qui indiquaient clairement que quelqu’un était en train de prendre le passage que j’avais pris vingt minutes auparavant. Je priais déjà pour que ça ne soit pas un professeur qui eut l’idée de voir si personne n’avait osé ne pas respecter les règles, et osait se balader dans un endroit dangereux. Je n’avais pas peur des professeurs, il m’était même déjà arrivé d’être quelque peu insolent. Mais ce que je ne voulais pas, c’était de faire perdre des points à ma maison que j’aimais tant, celle de Serpentard qui méritait de gagner la coupe des quatre maisons. J’attendis, ne pouvant rien faire d’autre que ça, attendre. Mais je n’avais encore aucune idée de ce qui allait me tomber dessus. Je vis le début d’une tête, d’un visage, qui ne m’était pas du tout inconnu. Je n’en croyais presque pas mes yeux, et j’étais presque enragé de voir que c’était bel et bien une femme de Serpentard qui montait les escaliers, et pas des moindres. « Emric Gray … » Drucilla Heathcliff se trouvait en face de moi à présent, à ma plus grande surprise. Pourtant, elle ne devait probablement pas être là à cause de cette histoire de coup de foudre, s’il y en a bien une qui ne croit pas à cette histoire, ça ne peut être qu’elle. Serpentard, une vraie, avec cette pointe d’arrogance, et le don pour te faire tourner en bourrique. Et pourtant, elle m’intriguait, même, j’appréciais énormément le jeu qu’elle menait si bien aux soirées en me tentant. Je n’eus pourtant pas le temps de répondre quelque chose, ne sachant même pas quoi dire, encore étonné de ce hasard, car pour moi cela n’était bien évidemment que du pur hasard. . « Ton fan club t’attend dans le parc, et alors que je pensais pouvoir t’échapper ici, tu es la … » M’échapper.. Cela ne m’étonnait même pas qu’elle me dise qu’elle voulait m’échapper, c’était son habitude quand nous n’étions pas en soirée, de me lancer une remarque déplaisante et de partir quand je voulais discuter, ou bien draguer encore un peu. Je souris à sa remarque, et jeta un œil à ce fameux fan club, qui gloussait encore. « C’est ça mon fan club ? Heureusement que je ne suis pas en bas en fait.. Mais te supporter n’est pas non plus de tout repos Heathcliff. » Que de balivernes. Depuis le temps que mes lèvres n’espéraient que se poser sur les siennes.. Le fait qu’elle me repoussait toujours m’attirait d’avantage, comme quoi on veut surtout ce que l’on n’a pas. Je n’avais pas de sentiments pour elle, non, mais qu’elle était attirante. Ses longs cheveux bruns qui glissaient sur son dos tandis qu’elle s’installa à mes côtés, et je pus observer quelques secondes ses yeux posés sur moi. « Alors Gray, heureusement que tu ne crois pas à cette stupide histoire de coup de foudre sur le toit sinon cela voudrais dire que je suis la femme de ta vie … » Son rire fut accompagné du mien. Je ne me souvenais même pas d’avoir une seule fois rigolé avec Drucilla. Pourtant elle était encore plus belle en souriant, bien que son caractère froid n’était pas totalement effacé. « La femme de ma vie, surtout pas.. Mais si tu veux être celle d’une nuit, la proposition est déjà plus intéressante. » La séduction, cette personnalité que j’avais toujours auprès des filles, c’était tellement plus intéressant de les draguer. De toute façon, une vraie amitié fille/garçon, ça n’existait probablement pas. Mais je n’allais pas rester assis là, cela aurait voulu dire que j’attendais quelque chose de ce toit, ce qui était faux. Je me leva, décidé à braver le danger. « Moi je suis pour l’action et l’aventure. Allez, partante pour un tour sur le toit ? » Je lui tendis la main en même temps que ces paroles. Moi, fou ? Probablement, mais si l’on faisait attention, tout ne pourrait que bien se passer, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C. Drucilla Heathcliff
SLYTHERIN9 ème année
we will all laugh at gilded butterflies.
avatar

⚡ PAPERS : 133
⚡ POINTS : 17
⚡ ICI DEPUIS : 11/07/2011

MessageSujet: Re: DRUCILLA&EMRIC "Rencontre mystère ?   Ven 22 Juil - 15:55







    « La femme de ma vie, surtout pas.. Mais si tu veux être celle d'une nuit, la proposition est déjà plus intéressante. » J'eus un petit rire, depuis combien de temps, que dis-je d'année Emric Gray essayé de me mettre dans son lit ? Indéniablement je l'envoyais au diable. Non pas que je n'en ai pas envie, bien évidemment Emric était le genre de garçons auxquels il est difficile de resister mais je refusai d'être une autre de ses conquêtes d'une nuit. Non, j'étais le genre de fille à me refuser et à faire durer le jeu, avec Gray c'était une véritable partie de plaisir. Il faisait naitre en moi des sensations invraisemblables rien qu'à sa façon de me regarder. Je ne répondis rien car il savait pertinemment que bien qu'il n'attende que cela je ne lui donnerais que lorsque le jeu me lasserais, et que l'envie me passerait. Une lueur malicieuse traversa les yeux du serpentard lorsqu'il m'exposa sa dangereusement et brillante idée. « Moi je suis pour l'action et l'aventure. Allez, partante pour un tour sur le toit ? » Et comme une grande enfant amatrice de sensation forte et totalement inconsciente ma main se glissa dans la sienne. Que peut bien t'il nous arriver ? Nous ne sommes que sur le toit du 8 ème étages de l'immense château de Poudlard. Ma main ne lâcha pas celle d'Emric, chaude et douce elle avait quelque chose de rassurant à des centaines de mètres du sol, le seul bruit criard des groupies d'Emric se demandant sans aucun doute ce que celui-ci fichait. Je souris à la seule idée de les savoir en train d'attendre en bas.

    A mesure que nous avancions le toit se faisait plus étroit, moins solide et de belles frayeurs me firent m'agripper un peu plus à la main d'Emric. Alors que je le suivais ma main dans la sienne il avança un peu trop vite et mon pied glissa sur une tuile et je m'accrochais alors à son bras. « PAUSE ! ». Je m'arrêtais, regardant alors le paysage face à moi. Il était encore plus grandiose que quelque minute auparavant. Je regardais alors en bas et fut prise d'un vertige. Je repensais alors à se fameux soir, au viol. Je regrettais soudain de ne pas être monté sur le toit plutôt. De ne pas avoir sauté après avoir longtemps admiré ce paysage. Mes yeux s'embuèrent de larmes mais je sentis alors la main de Emric dans la mienne, mes yeux se tournèrent alors vers lui, les larmes ravaler plus par décence que par fierté. Je décidai de changer de sujet pour ne pas montrer ma gêne. « Avoue que tu rêves de m'embrasser la tout de suite ! » Je passai alors ma main libre dans les cheveux du jeune homme. Mes lèvres s'approchèrent lentement des siennes mais au dernier moment se dérobèrent et finir près de son oreille. « Mais avant que dirais-tu d'aller là-haut ? » Je lui mordillais l'oreille et lui lâcha la main. Lui montrant le point le plus haut et dangereux du toit. Je ris et commença alors à grimper seule. Une tuile me fit trébuché. Et je dévalai alors le toit. « EMRIC !!!! . »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emric B. Gray

SLYTHERINdixième année Plus petit kiki que Tobi


avatar

⚡ PAPERS : 143
⚡ POINTS : 13
⚡ ICI DEPUIS : 30/06/2011

MessageSujet: Re: DRUCILLA&EMRIC "Rencontre mystère ?   Lun 25 Juil - 11:23



DRUCILLA & EMRIC
Pour être sincère, je ne pensais pas que Drucilla Heathcliff allait me prendre la main que je lui tendais. Je commençais à la connaître, du moins je pensais commencer à la connaître, et je pensais que vu son caractère, elle m’aurait lancé une remarque froide, comme elle avait l’habitude de m’envoyer, en regardant ma main avec mépris, et que je n’aurais eu qu’à la ranger dans une poche, en trouvant comme toujours un autre remarque à lui renvoyer. Je m’étais fortement préparé à cette hypothèse dans ma tête, mais je me rendis compte que je ne m’étais pas préparé à l’inverse. Et à vrai dire, ma tête eut un blocage lorsque je sentis une peau douce caresser la paume de ma main, et la tenir, non sans légèrement, probablement dû à la hauteur à laquelle nous étions. Je pensais la connaître, oui, mais aujourd’hui, elle se montrait sous un jour que j’avais du mal à cerner, auquel je n’étais vraiment pas habitué. Comportement qui n’était pas non plus pour me déplaire, car généralement, je préfère qu’une femme aussi belle qu’elle vienne me voir et me parler, plutôt qu’elle m’évite autant qu’elle le peut. Mais maintenant, j’avais l’impression d’avoir le contrôle, la tenant dès à présent, mais ne sachant pas comment contrôler ce semblant de pouvoir. Et tandis qu’un petit sourire, à la limite de la séduction, se dessina sur mon visage, je la levai doucement, et l’entraîna un peu plus loin, à la visite du toit de ce château, chose que je n’avais encore jamais visité comme j’allais probablement le faire.

Je n’étais pas de nature peureuse, loin de là. Et ce parcours m’intriguait, m’attirait, comme si je voulais être confronté de face au danger. Le problème, ce qui ne me rassurait pas, c’était que la personne qui m’accompagnait à ce parcours n’avait pas l’air d’être très rassurée. Et ça, je n’aimais pas trop. Je ne montrais pourtant pas tout cela, et continuai de marcher devant elle, toujours désireux de découvrir ce qu’il y avait plus haut, peut-être quelques tuiles arrachées, des témoins de ce qu’il avait pu se passer dans le ciel, ou tout simplement une vue encore plus incroyable. Mais nos pas étaient hésitants, et Drucilla trébucha légèrement, ne me laissant pas d’autres choix que de la retenir de toute ma force, pour ne pas la voir tomber. Je ne compris pas ce qui se passa à ce moment. Elle ne bougeait pas, n’essayant pas tout de suite de se redresser. Mais je ne posai pas de questions, respectant le fait qu’elle avait peut-être besoin d’admirer la vue, ou je ne sais quoi. Je me tus, et attendit qu’elle se redresse vers moi, en l’aidant légèrement, la tirant vers moi. « Avoue que tu rêves de m'embrasser la tout de suite ! » Que j’entendis de sa part. Cette phrase me tira un léger sourire, là plus séducteur que jamais. Autant que toi tu sais.. » Lui répondis-je au même moment où elle passa la main dans mes cheveux blonds, et qu’elle s’approchait de moi. Je ne bougeais pas, je ne savais pas vraiment ce qui lui passait par la tête. Voulait-elle réellement m’embrasser ? Celle que je convoitais depuis tellement de temps. Mais je le savais, elle se détourna à la dernière seconde, pour me glisser quelques mots « Mais avant que dirais-tu d'aller là-haut ? » Et je la vis s’éloigner, montant encore un peu plus haut sur le toit.

Je la voyais monter, peut-être trop rapidement. Je la suivais, mais d’un pas beaucoup plus serein et calme. Il fallait tout de même être prudent, et il avait probablement manqué une touche de calme à la jeune Heathcliff. Avant de pouvoir la prévenir, je la vis trébucher, et dévaler le toit devant moi, et l’entendit crier « EMRIC !!!! . » Ce cri me réveilla d’un coup, et j’eus le premier réflexe de sortir ma baguette magique, et d’essayer de la rattraper. Mon bras s’enroula autour de sa taille, mais elle avait déjà pris de la vitesse, et je ne pus rester sur place, et fut obligé de tomber avec elle. Je n’avais aucune intention de la lâcher pour sauver ma peau, je la suivrais à présent, quoiqu’il arrive. Je mis une demi-seconde à tourner la tête, et à voir que nous nous rapprochions petit à petit du bord. Je pointai ma baguette sur une pierre sui reposait sur des tuiles, sur laquelle elle pouvait reposer, mais qui n’aurait pas permis d’arrêter notre chute. « Amplificatum ! » La pierre grossit légèrement, mais toujours pas assez pour nous faire éviter ce grave accident. « AMPLIFICATUM ! » La pierre grossit un peu plus, alors que nous étions tout près d’elle, et par chance elle ne tomba pas, malgré sa taille et surtout son poids. Nous nous affalâmes dessus, elle trembla fort avant de rester immobile. J’avais fermé les yeux à ce moment, pour ne pas voir la catastrophe. Mais je les rouvris légèrement, et pus voir que j’étais encore capable de les ouvrir. Je regardai Drucilla à présent. Je n’arrivais pas encore à savoir si elle allait bien ou pas, mais je ne pus m’empêcher de sortir cette phrase, sur un ton calme et reposé, contrairement à mon état il y a quelques secondes « Avoues que tu rêves de m’embrasser là, tout de suite. »


Désolé du retard =/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DRUCILLA&EMRIC "Rencontre mystère ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
DRUCILLA&EMRIC "Rencontre mystère ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stardust: le mystère de l'étoile.
» Les SOS, un grand mystère!
» Donjon mystère 2
» Le Mystère de la Jambe de Bois
» [Non-IE] Pokémon Donjon Mystère : Fuel's Adventure [Chapitre 9]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HOGWARTS :: SEVENTH FLOOR :: PASSAGE VERS LE TOIT-
Sauter vers: